Journée internationale d’action contre l’OMC

Comuniqué de presse

10 septembre: L’anniversaire de la mort de Lee Kyoung – Hae
C’est à Cancun il y a deux ans que Lee Kyoung – Hae poussa son cri de révolte:  “L’OMC tue les paysans.” Depuis, la situation n’a guère changé voire s’est empirée pour la plupart des paysans. Les paysans et les paysannes, qui représentent encore plus de la moitié de la population mondiale, sont acculés à la misère et sont souvent contraints d’abandonner la terre pour aller chercher du travail dans les villes ou dans un autre pays.

L’accord de l’OMC oblige les pays membres à ouvrir leurs marchés domestiques : les produits à bas prix issus des agricultures subventionnées inondent les marchés poussant les paysans à la faillite. Ces produits importés peuvent parfois contenir des OGM, car les populations ne connaissent pas l’origine des aliments et les méthodes de production.
Le prix des produits agricoles ne couvre pas les coûts de production, ce qui oblige les paysans à s’endetter pour continuer leur activité. Les paysans sur-endettés, ruinés, sont souvent obligés de vendre les terres qu’ils cultivaient depuis des générations.

Les bénéficiaires de ce système sont les firmes multinationales. La consolidation du système de agroalimentaire mondial accroît le fossé entre pays riches et pauvres. Le contrôle des semences, des intrants et de la technologie agricole par une poignée de firmes multinationales est un indice clair de cette évolution.
Via Campesina appelle à se mobiliser contre la libéralisation, le dumping et les importations à bas prix à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la conférence ministérielle de l’OMC à Hong Kong du 13 au 18 décembre.

Parmi les actions en cours ou prévues:

1.    Mobilisation en Indonésie: manifestations de masse à Jakarta le dix septembre contre l’OMC et le libre-échange, semaine d’action à l’occasion de la Journée nationale des Paysans à Lombok, Province de Nusa Tenggara Ouest.
2.    En Thaïlande, les paysans et paysannes enverront un message de solidarité aux paysans coréens et organiseront  une manifestation devant l’ambassade de Corée à Bangkok.
3.    Au Timor Oriental (qui n’est pas membre de l’OMC) des actions d’éducation populaire sur l’impact de l’OMC pour les paysans seront organisées dans la province de Ermera.  Nous enverrons une déclaration politique au gouvernement sur les dangers de l’OMC.
4.    Des millions de paysans et de paysannes manifesteront à Séoul avec des délégués internationaux de Via Campesina. Les paysans coréens décerneront un prix aux personnes qui défendent l’agriculture paysanne en Corée.
5.    Aux Philippines, les paysans et paysannes organiseront une manifestation nationale à Manille pour exprimer leur rejet de l’OMC. Cette action fait partie d’une série d’évènements qui auront lieu avant la conférence de l’OMC à Hong Kong.
6.    En Malaysia, des actions d’éducation populaire seront organisées avec les paysans et les populations indigènes de Sarawak.  
7.    Au Japon, un atelier sur l’OMC sera organisé le 10 septembre.  

Nous appelons les gouvernements à agir de manière unilatérale pour protéger leurs marchés domestiques et leur production paysanne par des mesures qui interdisent les importations agricoles à bas prix.  

Nous appelons à des actions coordonnées dans le monde entier à l’occasion des dates suivantes:

•    Le 10 Septembre (Anniversaire de la mort de Lee Kyung-Hae, Journée internationale d’action contre l’OMC)
•    A Hong Kong et dans le monde entier du 13 au 18 décembre lors de la Conférence de l’OMC.
•    Le 17 Avril (Journée Internationale des Luttes Paysannes)
•    Pendant la réunion du conseil général de l’OMC en octobre 2005 à l’OMC.

Veuillez envoyer toute information sur vos actions à viacampesina@viacampesina.org  de façon à ce que nous puissions les publier sur le site internet de Via Campesina (http://www.viacampesina.org) Contacts en Corée:  KPL (Korean Peasant League) junsaa@naver.com , KWPA (Korean Women Peasant Association) junyeonong@hanmail.net

Ce article est également disponible en %s.