Le foncier agricole en Afrique de l’Ouest entre lois et coutumes

La convergence Ouest Africaine des luttes pour la terre et l’eau a organisé, du 5 au 8 décembre au Mali, le forum sur «Les rôles et  responsabilités des femmes et des jeunes dans la gouvernance foncière suivant les us et les coutumes ». Le forum a rassemblé plus de 300 participant·e·s venus de 13 pays africains, dont des représentant·e·s d’autorités coutumières, d’organisations de femmes et de jeunes, des communautés victimes d’accaparement des terres, des universitaires et autorités administratives et politiques.

Les participant·e·s ont fait l’état de lieux des us et les coutumes en matière de gouvernance foncière en rapport avec les femmes te les jeunes,  l’état d’avancement des législations et réglementations foncières au niveau des pays, l’évolution des droits fonciers coutumiers dans les textes légaux avec un focus sur les femmes et les jeunes en Afrique et la position des chefs coutumiers sur l’accès sécurisé des femmes et des jeunes à la terre.

Selon Massa Koné, membre de la Coordination Nationale des Organisations Paysannes (CNOP Mali), l’objectif du forum est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière en harmonisant les bonnes pratiques coutumières avec les politiques et les lois foncières progressistes, favorisant la conservation de la terre, son partage équitable et sa gestion collective par les familles paysannes. 

Le forum vient après des mobilisations antérieures qui visent à influencer le débat sur le foncier agricole. Au Mali, pays hôte du forum, le débat sur le code foncier est ouvert après la récente adoption de la loi sur le foncier agricole. Les litiges fonciers constituent encore une grande partie des litiges devant les tribunaux et devant l’espace d’interpellation démocratique (EID).

Sources :

Page FB du CNOP

Site d’information Maliweb.net

Cet article est disponible en