Maroc : un accident tragique tue 14 ouvrières agricoles

Le mercredi 3 avril, 14 femmes sont tuées et 30 sont blessées, dont des cas critiques, après un accident de transport d’ouvrières agricoles à l’Ouest du Maroc. L’accident n’est pas isolé. Plusieurs accidents ont lieu chaque année, dans les mêmes circonstances, laissant des bilans humains lourds.

Mohammed Hakech, membre de la Fédération Nationale du Secteur Agricole, a déclaré à la presse que la FNSA avait saisi le ministère de l’emploi à plusieurs reprises au sujet du transport des ouvrières agricoles, sans résultat. Ces femmes sont souvent entassées dans des véhicules de transport de marchandises, dans l’irrespect de la réglementation et des conditions de sécurité et de santé, et avec la complicité des autorités.

Enterrement des victimes de l’accident du 3 avril 2019. Source : Hespress

“Jonctions”, le réseau national pour les droits des travailleurs, a qualifié le transport des ouvrières agricoles de “crime longtemps passé sous silence” et incombe la responsabilité au au gouvernement et aux autorités locales, la Gendarmerie et la justice, qui taisent la sécurité de transport des travailleurs ruraux.

Dans un communiqué, la Jeunesse du Secteur Agricole, organisation affiliée à la FNSA, tient le gouvernement et le patronat agricole responsables de l’accident :

Le bureau national de la jeunesse agricole, affilié à la Fédération Nationale du Secteur Agricole, a suivi avec beaucoup d’émoi l’accident tragique de transport d’ouvrières agricoles sur la route Moulay Bousselham – Larache, le mercredi 3 avril 2019, et qui a tué 9 femmes selon un premier bilan et des dizaines de blessées dont des cas critiques. [le bilan est porté à 14 décès après la publication du communiqué] Ce n’est pas un cas isolé. Des dizaines d’ouvrières agricoles sont tuées chaque années dans de telles circonstances.

Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes, et tenons le gouvernement marocain, en la personne du ministre de l’agriculture, responsable de la continuité de l’exploitation abjecte que vivent les travailleuses et travailleurs agricoles, dans l’absence des moindres conditions de sécurité et de santé et de toute assurance. Les ouvrières agricoles sont laissées pour compte entre les mains du patronat agricole avide qui les exploite intensivement et se nourrit de leurs vies.

Nous exigeons la prise de mesures urgentes et adéquates pour mettre fin à la marginalisation des ouvrières et ouvriers agricoles, commençant par la l’alignation sur salaire minimal agricole sur le salaire minimal des autres secteurs; et pour garantir des conditions de sécurité et de santé favorables dans les fermes.

Nous sommons les autorités compétentes d’appliquer les réglementations de transport de personnes y compris dans le secteur agricole, et de sanctionner les pratiques dangereuses du patronat agricole en matière de transport.

Nous appellons les ouvrières et ouvriers agricoles à davantage d’organisation et d’affiliation syndicale, afin de renforcer la solidarité et de lutter pour arracher leurs droits et confronter l’avidité du patronat et la complicité des autorités.

Communiqué de l’organisation des jeunes du secteur agricole, 4 avril 2019

La déclaration des Nations Unies sur les droits des paysan.ne.s et autres personnes travaillant dans les zones rurales, adoptée en décembre 2018, met l’accent sur la sécurité des travailleurs ruraux, notamment par l’article 14 de la déclaration :

1. Les paysans et les autres personnes travaillant dans les zones rurales, y compris les travailleurs temporaires, saisonniers ou migrants, ont le droit de travailler dans des conditions qui préservent leur sécurité et leur santé [..]

3. Les États prendront des mesures adaptées pour garantir aux paysans et aux personnes travaillant dans les zones rurales des conditions de travail favorables sur le plan de la sécurité et de la santé et, en particulier, ils désigneront des autorités compétentes appropriées et chargées de la coordination intersectorielle de la mise en œuvre des politiques et de l’application de la législation et de la réglementation nationales relatives à la sécurité et la santé au travail dans les secteurs de l’agriculture.

Lire aussi :

Cet article est disponible en