La Via Campesina est solidaire du syndicat andalous SOC-SAT

La Conférence de mi-mandat de La Via Campesina, qui s’est tenue à Harare au Zimbabwe, et à laquelle ont participé plus de 70 délégué·e·s paysan·ne·s venu·e·s d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe, exprime sa solidarité avec les travailleurs et travailleuses journaliers du SOC-SAT d’Andalousie qui ont occupé pour la septième fois la ferme publique Somontes de Palma del Río le 26 août. Ces 432 hectares de terres appartenant au gouvernement régional d’Andalousie ont été occupés dès mars 2012 afin d’éviter leur privatisation et leur remise aux mains de l’agro-industrie et de la spéculation financière. Depuis lors, nous travaillons collectivement et durablement, malgré les difficultés d’expulsion, la répression policière et le refus de l’administration de céder légalement les terres et de permettre la réalisation des projets agro-écologiques proposés par le syndicat.

Cette année, La Via Campesina a relancé sa campagne mondiale pour une réforme agraire intégrale et populaire afin de dénoncer l’appropriation, l’accumulation et la marchandisation de la terre sur toute la planète, ainsi que pour exiger le respect et la mise en œuvre du droit à la terre par les Etats, tel que consacré par l’art. 17 de la Déclaration des droits des paysan·ne·s afin de la gérer de manière durable et d’atteindre un niveau de vie suffisant.

L’Andalousie, région de grande richesse et de production agricole abondante, présente des taux très élevés de concentration des terres et est l’une des régions d’Europe les plus déprimées économiquement et les plus touchées par le chômage. Pour ces raisons, nous demandons que le Gouvernement Régional d’Andalousie cesse toutes les expulsions et la répression ainsi que la criminalisation des luttes pour la terre, et qu’il ouvre immédiatement un dialogue avec les occupants de Somontes en vue d’assurer le transfert légal de l’utilisation de la ferme pour l’agriculture agro-écologique, avec pour conséquence la création d’emplois et la promotion d’un modèle basé sur la souveraineté alimentaire et la justice sociale.

Somontes pour le peuple ! Terre et liberté !

Harare, le 31 août 2019

Cet article est disponible en