| |

URGENT : DÉCLAREZ GAZA COMME ZONE DE FAMINE ET METTEZ FIN AU GÉNOCIDE IMMÉDIATEMENT !

Bagnolet : 26 juin 2024

Nous publions ci-dessous la nouvelle pétition pour déclarer la bande de Gaza une zone de famine et pour mettre fin à la guerre génocidaire menée par l’occupation israélienne contre le peuple palestinien. Chaque action compte en ce moment. Nous demandons à tous nos membres, alliés et amis de lire la pétition et de la signer. Nous devons agir MAINTENANT. Lisez notre déclaration de La Via Campesina et signez la pétition.

La Via Campesina, le mouvement paysan international représentant plus de 200 millions de paysan·nes, en appelle à tous les mouvements sociaux, organisations de la société civile, défenseur·es des droits humains et militant·es pour soutenir l’appel aux Nations Unies et à l’Autorité palestinienne afin de déclarer immédiatement Gaza comme une zone de famine en raison de la famine, de la pollution environnementale et de la propagation des maladies, ainsi que de la grave restriction de l’aide humanitaire. Les Nations Unies et l’Autorité palestinienne doivent adopter cette déclaration et coordonner les efforts mondiaux et locaux en partenariat avec la société civile palestinienne pour élaborer un plan immédiat visant à atténuer ces impacts, à renforcer les niveaux d’aide d’urgence pour les citoyen·nes du secteur et à œuvrer pour la responsabilité et la poursuite de l’occupation pour ses crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Le génocide israélien à Gaza se poursuit depuis plus de huit mois et s’est intensifié à Rafah, où vivent plus d’un million de personnes déplacées internes. Les actions et politiques imposées par l’occupation israélienne au peuple de Gaza causent des souffrances indicibles en raison de graves pénuries alimentaires, d’une baisse continue des niveaux de nutrition, de la malnutrition généralisée chez les enfants et d’une augmentation des taux de mortalité dus aux maladies liées à la faim et à la malnutrition. L’accès aux services médicaux et de santé est devenu extrêmement difficile. De plus, la pollution environnementale résultant de la destruction des systèmes d’égouts, de l’incapacité des municipalités à éliminer les déchets, de la présence de milliers de corps sous les décombres, ainsi que la réponse humanitaire insuffisante et la fourniture d’une aide nécessaire aux personnes dans le besoin, ont aggravé la situation et la souffrance du peuple de Gaza.

Selon le rapport d’analyse ciblée de la bande de Gaza du Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) du 31 mai 2024, les trois seuils de la phase de classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC) pour la famine (consommation alimentaire, malnutrition aiguë et mortalité) ont probablement été atteints ou dépassés dans le nord de la bande de Gaza au mois d’avril. Cette situation persistera au moins jusqu’en juillet si aucun changement fondamental n’intervient dans la manière dont l’aide alimentaire est distribuée et accessible après l’entrée dans la bande de Gaza. Bien que l’aide alimentaire et les approvisionnements des marchés informels aient augmenté en mars et en avril, il est peu probable que plus de 80 % de la population du nord de la bande de Gaza ait évité une famine catastrophique. Dans un contexte de faim sévère, de maladie et de traitement et de prévention nutritionnels inadéquats, il est possible que les niveaux de malnutrition aiguë et de mortalité aient dépassé les seuils de l’IPC en avril. De nombreux enfants sont morts de causes liées à la faim et les décideurs gouvernementaux devraient agir de toute urgence pour limiter les pertes humaines. 

La situation dans le sud de Gaza est également critique en raison de l’offensive militaire israélienne en cours à Rafah, qui perturbe gravement les canaux de distribution alimentaire et aggrave l’accès à la nourriture, plaçant le sud en phase d’Urgence (IPC Phase 4) et de Catastrophe (IPC Phase 5) entre mai et juillet. Le rapport affirme que l’assistance alimentaire et nutritionnelle a été cruciale pour prévenir la Famine (IPC Phase 5) dans le sud jusqu’à présent, et il est possible qu’une perturbation soutenue à grande échelle de l’assistance conduirait à une Famine dans la période au-delà de juillet.

Nous appelons donc toutes les organisations, tous les mouvements, ainsi que tous.tes les défenseur.uses des droits humains à signer cette pétition pour exhorter les Nations Unies et l’Autorité palestinienne à déclarer Gaza comme une zone de famine et à prendre les mesures nécessaires pour protéger ses habitant·es. 

Vive les luttes du peuple palestinien ! 

La Via Campesina 

Cette publication est également disponible en English : liste des langues séparées par une virgule, Español : dernière langue.