Une action immédiate est nécessaire : Vers une Conférence Internationale des Gouvernements pour la Protection du Peuple Palestinien et le Soutien à leur Autodétermination

Israël mène une guerre génocidaire contre la Palestine. En plus de ses bombardements incessants – ciblant des civils, des immeubles résidentiels, des hôpitaux, des écoles, des lieux de culte et toutes les infrastructures de base – Israël impose un blocus complet à Gaza, empêchant les 2,3 millions de Palestiniens d’accéder à la nourriture, à l’eau et à l’électricité et du carburant. Les agriculteurs et les pêcheurs n’ont pas accès aux terres agricoles ni à la mer, dont une grande partie a été bombardée. L’assaut brutal et continu d’Israël a créé une catastrophe humaine d’une ampleur inimaginable. L’organisation membre de La Via Campesina en Palestine, le Comité de l’Union des Travailleurs Agricoles (UAWC), prévient : « Ceux qui survivront aux bombardements mourront de faim ou de soif ».

Il est urgent que les États tiers prennent des mesures immédiates contre ce crime contre l’humanité. La mobilisation mondiale de masse du mois dernier a montré que la majorité du monde défend la justice et que la majorité des pays sont profondément choqués par la guerre génocidaire flagrante imposée par Israël au peuple palestinien.

Nous appelons les gouvernements qui ont soutenu la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies pour une trêve humanitaire le 26 octobre à prendre des mesures immédiates pour respecter leurs obligations juridiques et humanitaires et protéger les civils. Nous exhortons ces États tiers à organiser dès que possible une conférence internationale de gouvernements afin de mettre fin à cette guerre génocidaire et d’apporter une aide immédiate au peuple palestinien, en particulier à celui de Gaza. Cette conférence constitue une étape cruciale vers la fin de l’occupation israélienne illégale de la Palestine.

Les actions clés suivantes sont nécessaires pour faire face efficacement à la crise, apporter un soulagement immédiat au peuple palestinien et mettre fin à l’occupation illégale de la Palestine :

  1. Cessez-le-feu immédiat : La demande la plus urgente et immédiate est un cessez-le-feu en Gaza. Les gouvernements doivent exercer une pression sur l’État d’Israël pour arrêter les bombardements et la violence contre les civil.e.s palestinien.ne.s. Il s’agit d’une priorité absolue pour sauver des vies et soulager la souffrance du peuple palestinien.
  2. Aide humanitaire : Les gouvernements doivent donner la priorité à une aide humanitaire immédiate et inconditionnelle à Gaza et en Cisjordanie. Cette aide doit être en quantité suffisante et répartie équitablement dans toutes les régions de Gaza et de Cisjordanie. Cette aide devrait comprendre de la nourriture, de l’eau potable, des fournitures médicales et des ressources essentielles pour faire face à la crise humanitaire critique dans la région.
  3. Mettre fin au blocus de Gaza : Le blocus total de la nourriture, de l’eau, de l’électricité et du carburant doit être levé. Israël ne doit pas avoir le pouvoir de priver une population entière des besoins fondamentaux. Cette mesure est vitale pour répondre aux besoins immédiats de la population, prévenir de nouvelles famines et améliorer les conditions de vie.
  4. Soutien multinational : La collaboration entre pays est cruciale pour construire un front uni en faveur de la paix et de l’aide humanitaire. Cette approche multinationale renforcera l’impact des efforts collectifs.
  5. Responsabilité : Les gouvernements doivent plaider en faveur de la responsabilité et de la justice en ce qui concerne les crimes contre l’humanité commis en général et surtout pendant cette guerre génocidaire à Gaza en incluant des enquêtes internationales et à des actions judiciaires.
  6. Protection des civil.e.s : Les pays doivent respecter leurs obligations juridiques et humanitaires de protéger les civils palestiniens, en garantissant leur sûreté et leur sécurité.
  7. Imposition de sanctions contre Israël : Il est crucial de souligner l’efficacité de l’imposition de sanctions contre l’occupation israélienne comme moyen principal d’arrêter les crimes en cours, de les rendre responsables et de garantir le respect du droit international. Cela inclut des sanctions contre l’économie israélienne, le gouvernement israélien et ses dirigeants.
  8. Lutte contre le nettoyage ethnique : les acteurs internationales doivent lutter contre les opérations de nettoyage ethnique pas seulement à Gaza mais aussi contre les paysan.ne.s dans la zone “C” en Cisjordanie y doivent protéger leurs moyens de subsistance et leurs droits.
  9. Exiger la mise en œuvre robuste des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies concernant la Palestine.
  10. Mettre fin à l’occupation illégale : Les gouvernements doivent adopter une position ferme contre l’occupation Israeli illégale de la Palestine et œuvrer en vue d’une solution durable pour y mettre fin. C’est essentiel pour la stabilité à long terme et la paix dans la région.

Nous appelons les gouvernements du Sud global à initier sérieusement des efforts en vue de convoquer dès que possible une “Conférence Internationale de Gouvernements pour la Protection du Peuple Palestinien et le Soutien à leur Autodétermination”. Cette initiative doit inviter un large éventail de pays partageant l’importance de respecter le droit international, plaidant en faveur d’un cessez-le-feu et mettant fin à la guerre génocidaire en cours contre la population palestinienne à Gaza. De plus, nous anticipons que cette conférence servira de pierre angulaire pour construire une coalition internationale visant à contrer les politiques hégémoniques et la culture d’impunité associées à l’État d’occupation.

Nous appelons les autres mouvements sociaux et y la Société Civile à soutenir activement ces efforts et prendre action en faisant pression sur leurs gouvernements de participer dans cette initiative pour l’avenir de la Palestine.