Des paysanNEs de La Via Campesina initient un débat sur la diversité de genre et d’orientation sexuelle dans le mouvement

(Derio, le 20 juillet 2017) Pour la première fois dans l’histoire de La Via Campesina, des LGBTI+i et sympathisant-e-s ont débattu la question de la diversité de genre et d’orientation sexuelle internationalement et ouvertement. Ce débat était organisé par les participants eux-mêmes en parallèle à la VIIe conférence internationale du mouvement qui a eu lieu ce mois-ci (juillet) à Derio, au Pays-Basque. Une cinquantaine de personnes des organisations membres de La Via Campesina ou de ses alliés, représentant l’ensemble des continents, s’est rassemblée ce jeudi 20 juillet. Dans un espace de discussion ouverte, ils ont initié un débat et échangé des idées sur comment faire progresser et inclure dans de futurs espaces la question de la diversité sexuelle et de genre, un sujet pertinent pour le mouvement paysan et toutes les zones rurales dans le monde.

« C’est une réalité et nous ne devons pas, en tant que Via Campesina, fermer les yeux sur ce sujet. De nombreuses personnes dans les campagnes sont tuées en raison de leur orientation sexuelle différente [du modèle hétéro-dominant]. Nous devons inclure cela dans nos débats et prendre position en soutien avec nos camarades LGBTI+ » a déclaré l’unE des participantEs à la réunion.

Les personnes qui participaient à la réunion ont été informées que, même si la question n’était pas encore officiellement inscrite dans les stratégies et l’agenda politiques de l’organisation, certains progrès avaient été faits. UnE participantE a par exemple expliqué que, pour la première fois, le formulaire d’inscription à la Conférence permettait aux participant-e-s de renseigner de manière ouverte leur identité sexuelle ou de genre. « Cela peut sembler insignifiant mais cela représente un progrès important et il était formidable de voir que plusieurs personnes ont pu exprimer leur genre différemment » a déclaré cetTE participantE.

Les participantEs à la réunion ont réfléchi à des propositions pour faire progresser ce débat vers l’inclusion de cette question dans les futurs espaces et débats politiques de La Via Campesina et de ses alliéEs, tout en reconnaissant le fait que cela ne serait pas un débat facile dans toutes les régions.

Certaines organisations de La Via Campesina, comme le Mouvement des Sans-Terre du Brésil (MST), le Sindicato Labrego Galego (SIG), de même que la Coordination Européenne Via Campesina, ont déjà initié ce débat au sein de leurs structures. Dans le cas du MST, cela inclut la production de matériel de formation pour l’éducation et la réflexion à l’intérieur du mouvement. Le livret de formation du MST précise que « la question de la diversité sexuelle et le processus d’auto-organisation de nos militantEs LGBT est un point fondamental de notre projet d’émancipation ».

Les LGBTI+ de différentes régions ont également organisé ensemble un stand d’exposition pendant la VII  Conférence, où des publications produites aux niveaux local et régional étaient mises à disposition, tout comme des photos d’actions etc. Pendant toute la durée de la conférence, les LGBTI+ et sympathisants portaient de manière très visible un badge représentant des paysanNEs couleur arc-en-ciel, symbole de la diversité sexuelle et de genre. De même lors de la marche du 23 Juillet à Bilbao, de nombreuXes participantEs arboraient les couleurs de l’arc-en-ciel sur le visage.

Bien que de manière non-officielle, la VII Conférence de La Via Campesina a permis aux LGBTI+ d’avancer de manière conséquente dans leur articulation et d’entamer un processus de mise en lumière. Enfin, dans la Déclaration d’Euskal Herria, la Via Campesina affirme son engagement « à développer ses capacités de compréhension et à créer des environnements positifs sur la question du genre ». Elle reconnaît aussi que « des campagnes diverses, non-violentes et inclusives sont fondamentales pour le mouvement ».


i LGBTI+ se réfère aux personnes Lesbiennes, Gays, BisexuelLEs, Transgenres, TransexuelLEs et Intersexes. Le « + » se réfère à toutes les autres sexualités et genres possibles qui ne sentiraient pas représentés par les termes mentionnés précédemment.

Ce article est également disponible en English et Español.