|

Manifeste pour l’avenir

Semaine internationale de la lutte anti-impérialiste

Lorsque les impérialistes sont confrontés à nos ventres affamés, ils prennent leurs armes. Lorsque nous sommes confrontés aux impérialistes, nous, les ventres affamés, nous nous unissons et avançons résolument vers l’avenir.

Un virus invisible qui se propage rapidement menace l’humanité ; mais depuis longtemps, d’autres virus, tels que le chômage, la faim, le racisme, le patriarcat, les inégalités et la guerre, nous attaquent. Ces virus prennent diverses formes dans les différentes parties du monde ; ils agressent brutalement la vie des travailleurs et des paysans, et ceux qui subissent l’impact des inégalités sociales ; pendant ce temps, une minorité de personnes profitent de la dévastation.

Le système capitaliste n’offre que de fausses réponses à ces crises. Plutôt que de trouver un moyen de nous loger et de nous nourrir, les capitalistes construisent de vastes appareils de destruction — des forces de police et des armées qui étouffent la vie de la classe ouvrière dans les nations riches et de la classe ouvrière et de la paysannerie dans les nations pauvres. Si un pays pauvre essaie de se tenir debout, s’il cherche à exercer sa souveraineté, tout un arsenal est utilisé contre lui : pouvoir financier, diplomatique et militaire. Ce système nous domine avec des armes, mais aussi des idées ; il essaie de nous convaincre qu’il a raison.

Les dirigeants du système capitaliste dégainent rapidement leurs armes et les pointent sur des adversaires lointains. Ils conduisent leurs chars d’assaut sur nos terres et occupent nos maisons, déchirent la nature et détruisent nos territoires de vie. Il est plus facile pour eux de provoquer la guerre que de nourrir le ventre des êtres humains. Ils préfèrent enflammer les gens avec le racisme et le chauvinisme plutôt que de reconnaître que le système est brisé. Ils comptent de plus en plus sur le travail de soins non reconnu des femmes, de plus en plus sur les dures conditions de travail imposées aux mineurs et aux ouvriers d’usine.

La planète s’enflamme, les virus se propagent, la faim traque la terre, et pourtant, même dans ce désordre, nous — la grande majorité des habitants de la planète — nous n’avons pas renoncé à la possibilité d’un avenir. Nous aspirons à quelque chose de mieux que cela, à un monde au-delà des profits et des privilèges, au-delà du capitalisme et de l’impérialisme, un monde qui chante la chanson de l’humanité. Nos cœurs sont plus grands que leurs armes ; notre amour et notre lutte vaincront leur avidité et leur indifférence.

Nos mouvements sèment d’innombrables graines. Nous devons les arroser, les cultiver et nous assurer qu’elles fleurissent. Nous construirons un avenir qui chérit la vie plutôt que les profits, un avenir de fraternité entre les peuples plutôt que de guerres racistes, un avenir où les hiérarchies sociales seront abolies et où nous jouirons d’une dignité mutuelle.

Ce n’est que lorsque la nuit est assez sombre que l’on peut voir les étoiles. Il fait maintenant assez sombre.

SIGNATURES

ORGANIZATIONS

International networks

  1. ALBA Movimientos
  2. Federación Democrática Internacional de Mujeres (FDIM)
  3. Partido Izquierda Europea (PIE)
  4. Asamblea Internacional de los Pueblos (AIP)
  5. Instituto Tricontinental
  6. Marcha Mundial de las Mujeres
  7. La Vía Campesina
  8. Foro de São Paulo

Arab-Maghreb

  1. Democratic Way, Morocco
  2. Tunisian Workers´ Party, Tunisia

Asia

  1. Nepal Communist Party, Nepal
  2. Workers Party of Bangladesh, Bangladesh

Europe

  1. Askapena, Euskal Herria
  2. ATTAC Hungary, Hungary
  3. Confederación Intersindical Galega (CIG), Spanish State
  4. Fundación Europa de los Ciudadanos
  5. Fundación Investigaciones Marxistas
  6. Movimiento Democrático de Mujeres, Spanish State
  7. Norwegian Committee in Solidarity with Latin America, Norway
  8. Partido Comunista España (PCE), Spanish State
  9. Partito della Rifondazione Comunista – Sinistra Europea, Italy
  10. Potere al Popolo!, Italy
  11. Russia Communist Workers’ Party, Russian Federation
  12. Sindicato de Comisiones de Base (COBAS), Spanish State

Latín America

  1. Central de Trabajadores de Cuba (CTC), Cuba
  2. Comité de Unidad Campesina (CUC), Guatemala
  3. Frente Francisco de Miranda (FFM), Venezuela
  4. Frente Pátria Grande, Argentina
  5. Levante Popular da Juventude, Brazil
  6. Movimento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra (MST), Brazil
  7. Movimiento Popular La Dignidad, Argentina

North America

  1. Popular Education Project (PEP), USA

Sub-Saharan Africa

  1. National Union of Metalworkers of South Africa, South Africa
  2. Socialist Forum of Ghana (SFG), Ghana
  3. Socialist Party of Zambia, Zambia
  4. Socialist Revolutionary Workers Party (SRWP), South Africa

INDIVIDUALS

  1. Attila Antal, Consciousness journal, Hungary
  2. Attila Vajnai, Workers Party 2006 – European Left, Hungary
  3. Bert De Belder, Partido del Trabajo. Belgium
  4. Enrique Santiago, PIE – Partido Comunista de España (PCE), Spanish State
  5. Eszmélet Folyóirat, Consciousness journal, Hungary
  6. Fran Perez, Izquierda Unida, Spanish State
  7. György Droppa, Organizers for the Left (SZAB), Hungary
  8. Heinz Bierbaum, PIE – Die Linke, Germany
  9. Iñigo Martínez, Izquierda Unida, Spanish State
  10. Jose L. Centella, PIE – Partido Comunista de España (PCE), Spanish State
  11. Judit Striker Ezredvég (Millennium Literary Journal)
  12. Lydia Samarbakhsh, Partido Comunista de Francia (PCF), France
  13. Maite Mola, PIE – Partido Comunista de España (PCE), Spanish State
  14. Manuel Pineda, Eurodiputado, PIE – Partido Comunista de España (PCE), Spanish State
  15. Marco Consolo, Partido de Refundación Comunista, Italy
  16. Mátyás Benyik, Hungary
  17. Natassa Theodorakopoulou, PIE – Siryza, Greece
  18. Péter Farkas, Karl Marx Society, Hungary
  19. Pierre Laurent, Partido Comunista de Francia (PCF), France
  20. Sira Rego, Izquierda Unida, Spanish State
  21. Tamás Hirschler, Hungarian Anti-fascist League (MAL), Hungary
  22. Tamás Krausz, Consciousness journal, Hungary
  23. Vera Zalka, Organizers for the Left (SZAB), Hungary

Cette publication est également disponible en %s.