Le Parlement européen demande que les Etats membres votent en faveur de la Déclaration des droits des paysans

Communiqué de la Coordination Européenne de la Via Campesina :


Le 3 juillet, le PE a adopté une résolution importante sur les violations des droits, y compris l’accaparement des terres, dont souffrent les peuples autochtones du monde entier. Cette résolution comprend une recommandation importante aux Etats membres de l’UE : adopter la Déclaration sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales, qui a été négociée au cours des dernières années au sein du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Le texte adopté par le PE invite l’Union et ses Etats membres à soutenir la déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales, et à se prononcer en faveur de celle-ci lors du vote qui aura lieu en 2018 au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

« Le soutien dont le PE a fait preuve aujourd’hui pour les droits des paysans est extraordinaire! La Déclaration des droits des paysans contribuera à améliorer la situation des paysans à travers l’Europe et donnera un nouvel espoir aux campagnes européennes. Après 20 ans de libéralisation des marchés agricoles et de violations des droits des paysans à travers le monde, les paysans auront enfin leur charte des droits. Il est temps que nos gouvernements soutiennent les droits des paysans, rejoignant non seulement le PE mais le reste du monde » a déclaré Pierre Maison, membre du Comité de Coordination d’ECVC.

« Enfin, le PE, principal organe représentant les citoyens de l’UE, a entendu notre voix » a ajouté Ramona Duminicioiu, paysanne membre d’Ecocuralis et du Comité de Coordinaton d’ECVC. Elle explique d’autre part qu’ « en septembre prochain, les Etats membres doivent se conformer à la position du PE et voter en faveur de la déclaration des droits des paysans lors du prochain Conseil des droits de l’Homme à Genève. Aucun instrument juridique existant ne nous protège contre l’accaparement des terres, l’exploitation et de nombreuses autres violations des droits. Nous avons un besoin urgent de cette déclaration, surtout en Europe de l’Est, où la plupart des paysans européens sont basés. Si elle est mise en œuvre, cette déclaration pourrait grandement bénéficier à notre société ».

ECVC exige que les Etats membres de l’UE adoptent la Déclaration conformément à la recommandation du PE.

Plus d’informations sur la recommandation du PE

CONTACTS:

Pierre Maison (Comité de Coordination ECVC): +33 615 731 389 (FR)
Ramona Duminicioiu (Comité de Coordination ECVC): +40 746 337 022 (EN, FR, ES, RO)

Ce article est également disponible en English et Español.