“L’autonomie face à la technologie” et d’autres outils pour remettre en question les récits industriels

Entre Mai et Juillet 2023, La Via Campesina a participé à un processus de formation avec d’autres mouvements sociaux, facilité par ETC Group et Growing Culture. Le résultat de cette réflexion et construction collective est la publication des livrets “Autonomie contre la technologie” et “La politique de la technologie” qui offrent des outils narratifs à notre mouvement pour contrer les discours hégémoniques de l’agriculture technologique et renforcer nos propres discours sur l’agroécologie paysanne et d’autres récits des luttes pour la souveraineté alimentaire. Nous vous invitons à les lire et à les partager !


Ces dernières années, les différents systèmes alimentaires sont au centre des préoccupations. Des études récentes ont prouvé que l’agriculture, et les changements d’affectation des terres qui en découlent, comptent parmi les plus gros contributeurs au changement climatique. Pour tenter d’atténuer ces effets, les entreprises et les philanthro-capitalistes investissent des milliards de dollars dans des projets censés nous orienter vers un avenir plus durable. Pourtant, ces projets n’ont pas pour réel objectif d’en finir avec une agriculture dépendante des énergies fossiles, ou d’améliorer la gouvernance des entreprises et institutions (la manière dont le pouvoir et les prises de décisions sont réparties). La priorité de ces projets est plutôt de développer et mettre en place des nouvelles technologies industrielles dans le domaine de l’agriculture, qui seront potentiellement ultra rentables. Ces technologies et le mode de gouvernance d’entreprise qui les accompagne représentent cependant un risque non négligeable pour la souveraineté alimentaire, l’agroécologie et l’autonomie des agriculteur·trice·s.

Depuis l’invention de l’agriculture, les paysan·ne·s autour du monde ont développé des outils et des systèmes pour répondre à leurs besoins et surmonter les défis (comme les charrues, les systèmes de cultures associées ou encore les biofertilisants).

Les communautés paysannes ont toujours été impliquées dans les processus technologiques, à travers l’évolution de leur rapport à la terre et à elles-mêmes. En revanche, le concept d’AgTech, ou agro-technologie, est relativement récent. Le terme d’AgTech est employé pour désigner des entreprises en plein essor, qui combinent des secteurs d’activité variés : agrobusiness, bio- technologie, technologie numérique et de software, et technologies financières. L’AgTech est généralement présentée comme un ensemble d’outils, de pratiques et de plateformes “high-tech” pouvant être appliqués à l’agriculture, des drones et robots de récolte jusqu’aux sites d’e-commerce en passant par les cultures génétiquement modifiées.