La Via Campesina en Amérique Latine affirme son attachement à la souveraineté populaire contre l’impérialisme

Campagne de solidarité avec Cuba, le Venezuela et le Nicaragua contre les agressions de l’impérialisme.

Nous, plateformes, réseaux, articulations et organisations ci-dessous, adhérons et promouvons la campagne des Peuples Souverains, des Peuples en solidarité et nous appelons tous les secteurs populaires des travailleurs, paysans, peuples indigènes, afro-descendants, jeunes et communautés noires de Notre Amérique et du monde, à se joindre à cette campagne en solidarité avec Cuba, le Venezuela et le Nicaragua contre les agressions de l’impérialisme.

L’impérialisme américain, principal ennemi des peuples du monde, tente d’imposer ses politiques de domination sur les peuples d’Amérique latine et des Caraïbes avec la complicité des élites locales et des sociétés transnationales par le biais de campagnes de diffamation, de guerres diplomatiques, de sanctions économiques, de blocus et de toutes sortes de menaces aux niveaux militaire et paramilitaire.

Malgré tout, dans chacun des pays attaqués, la réaction des peuples lors des élections, dans la rue, dans les organisations populaires et dans les réseaux sociaux montre que la souveraineté populaire est plus forte que tout intérêt pour le pillage et la soumission.

Au milieu de ce contexte politique, social et économique complexe, en 2020, le monde est confronté à la pandémie de COVID-19. La réponse de nombreux gouvernements face à cette épidémie a échoué et malheureusement, les systèmes de santé de ces pays se sont effondrés, augmentant notamment le nombre de malades et de morts à cause de cette maladie, ce qui démontre une fois de plus l’individualisme, l’égoïsme et le manque de politiques pour protéger la santé des gens dans le système capitaliste.

Dans le même temps, le gouvernement des États-Unis accroît injustement les blocus économiques internationaux et les sanctions imposées à Cuba, au Venezuela et au Nicaragua, qu’il a nommés la “troïka de la tyrannie”, mettant en danger la santé et la vie de nombreuses personnes de ces trois peuples héroïques qui luttent pour construire une société plus juste.

Cuba a démontré qu’un autre monde est possible et qu’il est possible de construire un modèle alternatif au néolibéralisme, basé sur la solidarité, la coopération, la dignité, la distribution équitable des revenus, l’égalité d’accès au développement professionnel, la sécurité et la protection des citoyens et la pleine libération des êtres humains. La révolution cubaine est également la preuve qu’un peuple étroitement uni, maître de son pays et de ses institutions, en démocratie permanente et profonde, peut résister victorieusement et progresser dans son développement, face à l’agression et au blocus le plus long de l’histoire. Malgré la tentative de l’empire de l’arrêter, Cuba continue d’envoyer des brigades médicales dans plus de 28 pays du monde, un effort qui est allé jusqu’à une campagne internationale pour la nomination de la brigade Henry Reeve pour recevoir le prix Nobel de la paix.

Le plan d’agression des États-Unis contre le Venezuela dans une stratégie à grande échelle prévoit l’intensification du blocus et des mesures coercitives unilatérales contre le Venezuela. Il s’agit clairement d’une action immorale, injuste, illégale et criminelle commise par les États-Unis en coordination avec leurs alliés dans la région et qui ne sera ni arrêtée ni diminuée dans son intensité : le mandat d’arrêt contre le président constitutionnel Nicolás Maduro, les tentatives d’opérations militaires sur le territoire national, le vol de biens et d’or à l’étranger, la suspension des transactions bancaires internationales, tout cela est un exemple que l’agression va continuer et devenir encore plus intense. C’est donc au milieu de ce scénario que le peuple vénézuélien a dû mener une série de batailles ces derniers temps, les clés de chaque victoire étant toujours l’unité, la discipline, la solidarité et la conscience. Le Venezuela réaffirme la volonté d’un peuple qui s’organise pour avancer dans l’approfondissement de la démocratie, de la paix et de la souveraineté au Venezuela, pour défendre ses conquêtes et pour lutter pour ce qui manque.

Au Nicaragua, le gouvernement de réconciliation et d’unité nationale, dirigé par le président commandant Daniel Ortega, a démontré une alternative au modèle hégémonique de développement imposé par l’empire américain. Sur la base de la réforme agraire et de la campagne d’alphabétisation des années 80, elle est parvenue, dans cette phase de gouvernement, à réduire la pauvreté de 48 % à 24 % et l’extrême pauvreté de 17 % à 7 %, à réaliser 98 % d’électrification et à construire les meilleures routes d’Amérique centrale, à produire plus de 80 % de sa nourriture, entre autres. Et ce, malgré l’échec de la tentative de coup d’État en 2018, les nouvelles sanctions économiques et une campagne de fausses nouvelles qui a trompé même de nombreuses personnes des communautés progressistes pour qu’elles se rangent du côté du Département d’État américain.

Les peuples attaqués et les peuples de Notre Amérique, nous ne pouvons pas ignorer l’injustice faite à nos frères et sœurs. C’est pourquoi nous réagissons avec unité et solidarité. Nous réaffirmons notre attachement aux principes de souveraineté, de non-intervention dans les affaires intérieures des autres États et le droit de chaque peuple à choisir et à construire librement son système politique, dans un climat de paix, de stabilité et de justice ; sans menaces, agressions ou mesures coercitives unilatérales, nous appelons au respect des postulats de la Proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix et des accords adoptés lors de la Rencontre anti-impérialiste de solidarité, pour la démocratie et contre le néolibéralisme, qui s’est tenue en novembre 2019 à La Havane, Cuba.

Soutenir Cuba, le Venezuela et le Nicaragua contre la politique impérialiste et de l’ingérence du gouvernement des États-Unis et de ses alliés, c’est défendre la vie, c’est l’unité, c’est la solidarité des peuples, c’est montrer qu’un autre monde est possible. C’est pourquoi nous disons :

Des peuples souverains et solidaires !

Déclaration et liste des signataires ici

Cet article est disponible en