|

La Via Campesina dénonce l’agression israélienne à Gaza et se solidarise avec la Palestine

Déclaration de solidarité

L’arrêt de l’assaut israélien sur la bande de Gaza est une nécessité immédiate. Les actions d’Israël contre la population palestinienne vulnérable ne doivent pas rester sans réponse. Il incombe à la communauté internationale d’appliquer des mesures de restriction et de tenir Israël pour responsable de ses transgressions contre l’humanité. Une multitude d’agriculteur·trices subissent actuellement les bombardements israéliens, qui ont fait de nombreuses victimes. De vastes étendues de terres agricoles et de ressources en eau sont décimées, une stratégie apparemment conçue pour provoquer la famine chez les Palestinien·nes de Gaza.


14/05/2023 | Bagnolet, France

Aux premières heures du mardi 9 mai 2023, les forces israéliennes ont lancé un assaut sévère contre trois complexes résidentiels dans la bande de Gaza. Une escadrille de 40 avions de guerre a été déployée dans cet assaut contre des résidences densément peuplées. La conséquence immédiate a été la perte tragique de 13 vies palestiniennes et de nombreux blessés, dont 7 enfants et 3 femmes. Depuis le début de cette opération militaire à Gaza, le nombre de morts a dépassé les 30, 24 femmes et enfants figurent parmi les victimes, et beaucoup d’autres sont en état de choc et de détresse.

L’assaut a été lancé pendant que les habitant·es dormaient et aucun événement important n’a précédé cet acte dévastateur. Des familles entières ont été anéanties dans leur sommeil, un acte bouleversant qui souligne la gravité de l’atrocité commise à l’encontre des civils. Israël justifie l’assaut en identifiant la cible comme étant trois activistes impliqués dans le Jihad islamique, sans tenir compte du fait que ces activistes résidaient avec leurs familles dans des immeubles résidentiels. Cet acte vient s’ajouter à une série de transgressions commises par les forces israéliennes à l’encontre du peuple palestinien, qui lutte pour sa liberté depuis 75 ans.

Cette agression, qui en est à son quatrième jour, a également pris pour cible les communautés agricoles et les terres agricoles dans les zones frontalières et a constamment empêché les pêcheur·euses de s’aventurer en mer. Depuis le début de l’assaut, les forces israéliennes ont continuellement bombardé des milliers d’hectares de terres agricoles, empêchant les agriculteur·trices d’accéder à leurs champs. Cette situation a entraîné des pertes considérables pour la communauté agricole, ce qui a provoqué une grave pénurie de nourriture, en particulier de légumes, dont toute la bande de Gaza dépend.

Depuis quatre jours, les forces israéliennes bombardent sans relâche des zones résidentielles de la bande de Gaza, faisant preuve d’un mépris alarmant pour la population civile, principalement composée de femmes et d’enfants. La bande de Gaza est soumise à un blocus sévère depuis plus de 16 ans, qui a entraîné la mort de centaines de Palestinien·nes en raison d’une pénurie de médicaments essentiels et de soins médicaux.

La Via Campesina condamne avec véhémence ces actes brutaux et exhorte les peuples libres du monde entier à soutenir activement la lutte du peuple palestinien pour sa libération par tous les moyens possibles. Il est du devoir de la communauté internationale d’éliminer la politique de deux poids-deux mesures face à cette occupation.

Nous exigeons la fin de l’occupation et la liberté pour le peuple palestinien résistant.


Ce article est également disponible en English and Español.