Communiqué : Il est temps de déclarer la souveraineté alimentaire des citoyennes et citoyens suisses

(Harare, le 13 août 2018) Communiqué de La Via Campesina

Grâce à un travail impressionnant mené depuis plusieurs années par le syndicat agricole Uniterre et les membres de l’alliance pour la souveraineté alimentaire, les citoyennes et citoyens suisses pourront voter le 23 septembre 2018 pour l’inscription de la souveraineté alimentaire dans la constitution. Ce serait une première en Europe et un exemple à suivre.

En Europe et partout dans le monde, l’agrobusiness formate nos modes d’agriculture et d’alimentation, réduit nos choix, menace la biodiversité et fragilise nos paysan.ne.s, notre population et les structures rurales. L’agrobusiness accélère les changements climatiques partout dans le monde, y compris en Europe, qui se manifestent de plus en plus par la canicule, la sécheresse, la pénurie d’eau et les famines. Il est temps d’agir, une autre voie est possible : c’est la voie de la souveraineté alimentaire.

La souveraineté alimentaire est une aspiration portée par les agriculteurs.trices et les citoyen.ne.s suisses qui veulent une alimentation saine, préservatrice de l’environnement et de la santé publique, soucieuse de l’intérêt général plutôt que les intérêts de l’agrobusiness qui détruit notre environnement et qui pollue nos tables et nos corps. La souveraineté alimentaire est un principe fondamental qui mérite d’être inscrit dans les constitutions nationales.

C’est également l’aspiration des millions de paysan.ne.s membres du mouvement paysan international La Via Campesina. Le jour du vote, nos yeux seront tournés vers la Suisse. Nous serons de tout coeur avec nos ami.e.s d’Uniterre, espérant vivement que le vote soit en faveur de la souveraineté alimentaire, à l’instar de plusieurs autres pays.

La Via Campesina – Avec le féminisme et la souveraineté alimentaire, nous nourrissons nos peuples et construisons le mouvement pour changer le monde !

Ce article est également disponible en English.