Brésil : La Via Campesina répudie les actes anti-démocratiques contre le gouvernement Lula

Déclaration de solidarité de La Via Campesina avec le Brésil


Depuis le mouvement international La Via Campesina, nous condamnons les actes terroristes et la tentative de coup d’état contre les institutions officielles du gouvernement brésilien du président Luiz Inácio Lula da Silva, qui a récemment pris la présidence de la république.

La violence et les déprédations générées par les groupes néo-fascistes, articulés et alimentés idéologiquement par l’ex-président Bolsonaro, qui n’a pas reconnu sa défaite électorale, ont suscité les actions anti-démocratiques pour arriver à cette situation le dimanche 8 janvier.

Nous condamnons les actions violentes et appelons au respect de l’ordre démocratique et à la responsabilité des putschistes qui ont organisé et motivé ces actions.

Avec nos organisations de La Via Campesina Brésil nous défendons la Souveraineté Alimentaire, l’Agroécologie Paysanne et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP), pour la santé, l’éducation et les politiques publiques de qualité, et nous sommes sûrs que le gouvernement de Lula, démocratiquement élu, aura la capacité d’articuler un processus collectif pour un pays avec plus de dignité pour son peuple.

Globalisons la lutte, globalisons l’espoir !

Cet article est disponible en