Soutien aux peuples arabes en lutte. Non aux bombardements en Libye

Depuis la Tunisie et l’Egypte, jusqu’au Yemen et à la Syrie, en passant par Bahrein et l’Arabie Saoudite, les peuples se lèvent en masse pour mettre à  bas des régimes autoritaires, dictatoriaux.. Depuis maintenant plus d’un mois des centaines de milliers de libyens sont descendus dans la rue pacifiquement, d’abord, pour réclamer la fin du régime de Khadafi

Le régime de Khadafi est resté sourd et a choisi la logique du pire. C’est lui qui porte la responsabilité des morts et du sang versé en Libye.  En choisissant le bombardement des villes et le massacre des populations civiles, il a lui même donné l’opportunité que l’impérialisme occidental attendait pour pouvoir tenter de reprendre la main dans la région.

Aujourd’hui, la France, les Etats-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne, sont engagés dans une opération d’invasion de la Libye.  Après avoir regardé  pendant des semaines le peuple Libyen se faire massacrer et en se gardant bien d’organiser une pression politique internationale nécessaire pour sortir de l’impasse, ils se font passer aujourd’hui pour des sauveurs.

Les premiers bombardements des infrastructures libyennes à Tripoli et ailleurs ont déjà commencé. Les bombardements occidentaux vont continuer de manière à pouvoir soit préparer une occupation  sous bannière ONU de la Libye, soit, au mieux, à permettre de choisir et d’imposer les interlocuteurs de l’opposition qui seront les plus favorables aux intérêts occidentaux.

Cette opération militaire en Libye, sert aussi à faire diversion : pendant ce temps là, la répression au Yemen, à Bahrein, et ailleurs continue.

La Via Campesina demande que la volonté des peuples soit respectée.

La Via Campesina demande un arrêt immédiat de l’intervention militaire occidentale.

La Via Campesina demande à tous et à toutes de se mobiliser pour une solution pacifique à la crise libyenne.

 

Cet article est disponible en