Mozambique : Lancement d’une étude sur la violence faite aux femmes paysannes en Afrique

Communiqué de presse


Dans le cadre des célébrations du mois de la femme et pour propager les voix des femmes paysannes en Afrique australe et orientale, l’Union nationale des paysans (UNAC), membre de La Via Campesina (LVC) en Mozambique, lancera ce vendredi 17 mars 2023, à 10h, à Maputo, la publication ” Les paysannes sont des femmes : comprendre la violence contre les femmes rurales en Afrique australe et orientale “.

L’étude attire l’attention sur la violence et la discrimination systémiques dont souffrent les paysannes dans les sept pays étudiés, à savoir : le Mozambique, l’Afrique du Sud, le Kenya, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, l’Ouganda et le Zimbabwe. Les résultats de la recherche sont disponibles en version imprimée et en ligne, dans les langues suivantes : portugais, anglais, français et swahili. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’initiative de féminisme paysan de LVC dans la région, ainsi que dans sa campagne visant à mettre fin à la violence contre les femmes.

“Nous avons vu le monde supposer que la violence contre les femmes est générique, mais il existe d’autres types de violence spécifiques à nous, les femmes paysannes. Le fait d’être des paysannes et des femmes nous rend plus vulnérables au déni de notre droit à la terre, à l’accès au marché et aux moyens de production, à un revenu décent, entre autres”, résume Béatrice Kadzigazi, de l’organisation ESAFF Ouganda, membre de la Via Campesina.

L’événement de lancement aura lieu à 10h, dans l’Amphithéâtre 15-02, à l’Université Eduardo Mondlane, et sera suivi par des paysannes membres de LVC sur le continent africain, ainsi que des membres d’organisations de la société civile, des partenaires du développement, des universitaires, des enseignants, des étudiants et d’autres intéressées.

L’UNAC (União Nacional de Camponeses – Union Nationale des Paysans) est un mouvement des producteurs du secteur familial au Mozambique, qui lutte pour la participation active de ces groupes dans le processus de définition, de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques, et est membre de la Via Campesina (LVC), une movement paysan d’envergure internationale.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Mme Benilde Manjaze (email : benildemanjaze@gmail.com, mob. : +258 84 577 5009, +258 86 015 1692) ou Mme Paola Prandini (email : paprandini@gmail.com, mob. : +258 87 146 3924).

Les paysannes sont des femmes, plus de violence ! Paysans et paysannes unis, nous gagnerons toujours ! Mondialisons la lutte, mondialisons l’espoir !

Stop à la violence contre les femmes !

Maputo, 15 mars 2023.