L’OMC viole les droits des paysans

Conférence de pressE

 Lundi 15 mai 2006 – 10h-11h
Restaurant Ariana, 83, Rue de Monbrillant – 1202 Genève

Pendant que le Conseil Général de l’OMC est en train de discuter des modalités du round de Doha, les paysans sont expulsés de leurs terres par les politiques néo-libérales. Le round de Doha se base sur l’hypothèse que le libre commerce va contribuer au développement et réduire la pauvreté. Mais l’expérience vécue par les familles paysannes démontre que la libéralisation des marchés augmente la marginalisation, la pauvreté, l’exile voir amène même à la mort.

Les membres des organisations paysannes – regroupés au sein du mouvement paysan international La Via Campesina – vont apporter leurs témoignages sur les conséquences des politiques prônées par l’OMC : en Thaïlande, les paysans se sont fortement endettés, en Inde, des milliers de paysans se sont suicidés en raison de l’augmentation des coûts de production et de la baisse drastique des prix des produits agricoles, en Corée les paysans sont poussés au désespoir en raison de l’importation de produits trop bon marché, en Europe, une ferme disparaît toutes les 3 minutes…

Pendant la Conférence ministérielle de Hong Kong (décembre 2005), près de 900 manifestants, pour la plupart des paysans de la Via Campesina, ont été arrêtés alors qu’ils défendaient « simplement » le droit à la vie.

Partout dans le monde, les mouvements paysans sont criminalisés dans leur lutte pour leurs droits, leurs terres et leurs moyens d’existence. Le 15 mai à Genève, la délégation internationale de la Via Campesina va présenter sa position sur les négociations actuelles de l’OMC et mettre en évidence son rapport annuel sur les violations des droits des paysans (“Violation of peasant’s human rights – A report on Cases and Patterns of Violations 2006”).  

Intervenant-e-s:     

  • Paul Nicholson (European Farmers Co-ordination)
  • Murana (Federation of Indonesian Peasants Union)
  • Valentina Hemmeler (Uniterre) – Switzerland
  • Yudhvir Sing (Bharatiya Kisan Union) – India
  • Silvester Gilberto Lopez (Central Independiente de Obreros Agricolas y Campesinos) – Mexico

Pour plus d’informations: Uniterre :Valentina Hemmeler : +4179 672 14 07, Rudi Berli : + 4178 707 78 83. CPE/Via Campesina : Paul Nicholson : +41 77 431 73 69 (dès dimanche 14 mai au soir)
Note pour la presse:

  1. Les mouvements paysans et leurs allies organisent une action symbolique de protestation devant l’OMC le lundi 15 mai de 17h à 19h. Inteviews dès 17h30 sur place également.
  2.  Le rapport annuel de la Via Campesina sur la violation des droits humains paysans sera disponible sur le site internet www.viacampesina.org après le 15 mai.

 

Cette publication est également disponible en %s.