La Coordination Européenne Via Campesina soutient les moutonniers à Limoges

La Coordination Européenne Via Campesina exprime sa solidarité avec la mobilisation des paysans le 5 septembre à Limoges (France) à l’occasion de la conférence européenne sur la production ovine organisée par le ministre français de l’agriculture Michel Barnier.

Les prix de vente actuels, qui ne permettent pas de couvrir les coûts de production ainsi que la dérégulation accrue des marchés empêchent les producteurs européens d’obtenir un revenu digne de leur production.

Les éleveurs ne veulent pas d’une énième conférence qui ne considère pas les problèmes de revenu et de production.

Ils souhaitent des mesures efficaces et rapides pour faire face à cette crise ovine de longue durée qui a entraîné une diminution dramatique du nombre d’éleveurs et du cheptel ovin en France et dans d’autres pays européens.

Les éleveurs ne peuvent pas attendre : c’est dès maintenant qu’il faut leur attribuer des aides d’urgence et revaloriser la prime PAC à la brebis, à hauteur de la prime à la vache allaitante. A moyen terme, il faut développer des mécanismes de protection aux frontières afin que le prix soit une composante essentielle du revenu.

La production ovine est créatrice d’emploi paysan, mais aussi d’emplois industriels et ruraux. Elle permet la valorisation des ressources naturelles et est une prévention contre les incendies de forêt. Actuellement, l’UE est déficitaire en viande ovine et importe de pays avec d’autres normes sanitaires. Un développpement de la production ovine et du nombre de producteurs en Europe aura des bénéfices sociaux et énergétiques importants.

Nous appelons les ministres à prendre des initiatives en faveur de son maintien et de son développement.

Contact :

René Louail : +33672848792

Cet article est disponible en