Justice climatique maintenant ! lettre ouverte de la Via Campesina en Afrique Australe et de l’Est aux Etats membres de la région

Les membres de La Via Campesina Afrique Australe et de l’Est ont lancé une lettre ouverte sur la Justice Climatique et l’Agroécologie Paysanne, qui sera soumise respectivement à la Communauté de Développement de l’Afrique Australe et à la Communauté de l’Afrique de l’Est. La lettre exprime son inquiétude face aux nombreux défis et impacts rencontrés et ressentis par les communautés locales face au changement climatique.

Le changement climatique aggrave durement les réalités déjà dures des petits producteurs de nourriture à travers le monde. Cela est particulièrement vrai dans la région de l’Afrique australe et orientale, où une grande partie de la population dépend directement de la terre et de la nature pour sa subsistance et son bien-être. La lettre explique clairement comment elles les fausses solutions comme l’Agriculture Intelligente face au Climat (AIC), REDD +, les investissements directs étrangers destructeurs, et les politiques nationales et régionales, ont échoué à résoudre le problème et décrit les principaux obstacles à l’émergence de véritables solutions à la crise climatique, telles que l’accaparement des ressources qui affecte les communautés paysannes, le modèle industriel de production alimentaire,

La lettre ouverte se poursuit par des demandes concrètes d’actions à adopter par les gouvernements, les organisations de la société civile et les autres parties prenantes clés, et des propositions qui devraient éclairer les politiques nationales, régionales et mondiales. Ces propositions vont en réalité beaucoup plus loin que les solutions générales proposées dans l’Accord de Paris, en termes d’amélioration réelle de la vie des communautés en première ligne de la crise climatique d’une manière durable, équitable, juste et pacifique. Les solutions proposées incluent l’adoption généralisée de l’agroécologie paysanne, enracinée dans la souveraineté alimentaire, les réformes agraires globales et centrées sur les personnes, la budgétisation participative et l’élaboration de politiques protégeant les droits des paysans et paysannes.

Nous, les paysans de la Via Campesina en l’Afrique australe et orientale et nos alliés, exprimons notre solidarité avec toutes les luttes contre les fausses solutions au changement climatique, et les luttes pour la justice climatique à travers le monde. Nous restons attachés à la lutte pour la souveraineté alimentaire, l’agroécologie et les droits sur nos terres, notre culture et notre identité en tant que fondement de la justice climatique.

Si vous / votre organisation souhaitez signer cette lettre, veuillez envoyer par courriel votre nom ou celui de votre organisation à Brenda Muronda (lvc.seaf.climatejustice@gmail.com). Téléchargez et lisez la lettre ouverte en français, anglais et portugais.

NOUS NOURRISSONS NOS PEUPLES ET CONSTRUISONS LE MOUVEMENT POUR CHANGER LE MONDE !
GLOBALISONS LA LUTTE ! GLOBALISONS L’ESPOIR !
MA LUTTE EST LA TIENNE, TA LUTTE EST LA MIENNE !
AMANDLA! AWETU!

Ce article est également disponible en English.