|

Irma, José, Maria : solidarité avec les paysans des Antilles!

Communiqué de presse

Bagnolet, le 28 septembre 2017

Irma, José, Maria… Les ouragans ont dévasté les Antilles en à peine 15 jours, ils laminent l’agriculture et laissent les paysans et la population antillaise dans le désarroi le plus total.

La Confédération paysanne assure de son soutien et de sa solidarité nos compatriotes de Guadeloupe et de Martinique.

Nous demandons au Président de la République de prendre des mesures exceptionnelles concernant les productions agricoles de ces deux départements.

Que ce soit la banane, la filière fruitière, les cultures vivrières ou la canne à sucre, l’état de catastrophe naturelle ne réglera rien pour les paysans, car de nombreuses fermes ne sont pas assurables.

Il faut rapidement mettre en place une aide d’urgence pour permettre aux paysans de continuer à vivre, malgré les pertes de production et de revenus.

Par ailleurs, les cannes à sucre ont été massivement couchées. Il y a aura là aussi des pertes de rendement et une qualité moindre de richesse en sucre, et logiquement, un revenu moindre pour les planteurs. Ces derniers devront travailler dans un milieu qui est aujourd’hui favorable à la prolifération des rats vecteurs de la leptospirose. Nous attendons de l’État et de ses services une prise en considération de ce problème sanitaire qui concerne les paysans et l’ensemble de la population.

La Confédération paysanne pèsera de tout son poids pour que la vie reprenne son cours normal le plus vite possible et qu’agriculture et Antilles puissent se conjuguer au futur.

Contacts :

Laurent Pinatel, Porte-parole : 06 80 58 97 22

Temanuata Girard, Secrétaire générale : 06 75 91 07 34

Maxime Bergonso, Chargé de campagnes : 07 68 65 87 27

Cette publication est également disponible en %s.