19 Avril: Journée d’action contre les APE

Déclaration commune (signataires ci-dessous) 

Stop aux accords de libre-échange injustes imposés par l'UE
Le 19 avril 2007, des organisations de la société civile et des mouvements sociaux  du monde entier lancent une journée d’action contre les accords de libre-échange  injustes que l'Union Européenne impose à 76 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), dont 39 font parties des pays les moins avancés. Les Accords de Partenariat Economiques (APE) sont des accords de libre-échange généraux qui visent à forcer les pays ACP à éliminer toutes leurs barrières douanières face à presque toutes les importations européennes.

La Commission Européenne insiste pour que ces accords incluent une libéralisation radicale des investissements, du commerce des services et des achats publics, ainsi que les engagements concernant la politique de la concurrence et les droits de propriété intellectuelle. La date limite pour conclure ces accords commerciaux est le 31
décembre 2007.  

De nombreux pays ACP, particulièrement en Afrique, ont indiqué qu'ils ne sont pas prêts à signer de tels accords. Les pays en développement veulent continuer renforcer leur intégration régionale et à développer des politiques régionales avant de prendre des engagements vis à vis de l’Union Européenne. Cependant, l’Union
Européenne menace de réinstaurer des tarifs douaniers plus élevés sur les exportations ACP et de réduire ses aides aux pays ACP s’ils ne signent pas les APE avant la date limite de la fin de l’année.  

Nous condamnons l’utilisation de ces tactiques indignes déployées contre certains des pays les plus pauvres du monde, de même que la demande de relations commerciales réciproques entre des pays de poids économique si inégal. L’ouverture des marchés des pays ACP à une concurrence injuste des exportation de l’UE minera les efforts d’intégration régionale et détruira les industries naissantes et l’agriculture paysanne des pays ACP.   

Des millions de paysans et de petits pêcheurs souffriront, tout particulièrement en Afrique où jusqu’à 90% des populations nationales dépendent de l’agriculture pour leur survie. Les travailleurs de l’industrie dans tous les pays ACPsont menacés de perdre leur emploi. Même le rapport sur les conséquences des APE rédigé par l’UE
prévoie qu’ils mèneront à la ruine du secteur manufacturier de l’Afrique de l’Ouest.   L’UE fait pression de façon agressive pour inclure dans les négociations les « domaines de Singapour », qui comprennent l’investissement, les politiques de concurrence et les marchés publics, et cela bien que les pays ACP aient déjà
exprimé à l’OMC leur refus de négocier à ces sujets.  

Nous, les organisations signataires, soutenons donc pleinement la lutte des mouvements sociaux et des organisations de la société civile dans les pays ACP pour empêcher leurs gouvernements de signer un accord qui aurait des conséquences catastrophiques pour leurs populations et pour l’environnement. Au-delà de la politique commerciale de l’UE avec les pays ACP, nous sommes également préoccupés par les accords de libre-échange que l’UE tente d’imposer aux pays d’Amérique Latine et d’Asie.

Nous rejetons la nouvelle stratégie commerciale agressive de l’UE présentée en octobre 2006 par le commissaire européen au commerce Peter Mandelson dans le document « Une Europe compétitive dans une économie mondialisée ». Cette stratégie organise la prolifération des négociations bilatérales de l’UE : les
négociations avec la Corée du Sud, l’ASEAN, l’Inde, l’Amérique centrale et la Communauté Andine s’ajouteront bientôt aux négociations déjà en cours avec les pays ACP, les pays du Golfe et le MERCOSUR.  

La « doctrine Mandelson » ne sert que les intérêts des multinationales européennes, en leur offrant de nouveaux marchés, des opportunités d’investissement et un accès aux matières premières et aux réserves énergétiques, tout en renforçant leur monopole technologique aux détriment de la souveraineté alimentaire, de l’espace
politique national et des protections sociales et environnementales.

Nous appelons les gouvernements des pays ACP et des autres pays qui sont la cibles de ces négociations à résister aux propositions offensives de l’UE. Nous appelons les mouvements sociaux et les organisations de la société civile dans ces pays ainsi qu’en Europe à se mobiliser pour empêcher la signature de ces accords
de libre-échange imposés par l’UE.
 
Liste des signataires:
 
ActionAid  
AEFJN, Espagne
Afrique-Europe Foi et Justice, Espagne  
Àgora Nord Sud, Espagne  
Aitec-Ipam, France
Amis de la Terre International  
Attac Argentine
Attac France
Attac Allemagne
Attac Maroc
Attac Espagne  
Attac Suède
Bananalink, Royaume-Uni
Berne Declaration, Suisse
Beati i costruttori di pace, Italie
Bharat Krishak Samaj (BKS), Inde
Campaign for the Welfare State, Norvège
Center for International Studies, Managua, Nicaragua
Centre du Commerce international pour le Developpement, Guinée Conakry
Coalition Paysanne de Madagascar (CPM), Madagascar
Colectivo Feminista, Equateur
Conseil National de Concertation des Ruraux (CNCR), Sénégal
Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali, (CNOP), Mali
CPDC, Barbade
Cristianos por el Socialismo, Espagne  
Ecologistas en Acción, Espagne  
Ecuarunari, Equateur
El Grupo Género y Economía, Pérou
El Instituto Alameda – Democracia y Desarrollo, Pérou
Equipo Pueblo, Mexique
Espacio Alternativo, Espagne  
Fédération Syndicale Unitraire (FSU), France
Focus on the Global South, Philippines, Thaïlande et Inde
Labour, Health and Human Rights Development Centre, Nigeria
Global Forest Coalition, Paraguay
International Gender and
 Trade Network (IGTN)
Kirchliche Arbeitsstelle Südliches Afrika, Allemagne
Koordination Suedliches Afrika, Allemagne
Movimiento Boliviano por la Soberania y la integración de los pueblos, Bolivie
Netzwerk Afrika Deutschland, Allemagne
Observatorio de la Deuda en la Globalización, Espagne  
Organización de Cooperación y Solidaridad Internacional, Espagne  
Pakistan Fisherfolk Forum, Pakistan
PAPDA, Haïti
Plataforma por la Defensa de los Servicios Públicos, Espagne  
RCADE Cordoba, Espagne
Sociedad Económica de Amigos, Cuba
Solidarité, France
Southern Africa Contact, Danemark
Stop the New Round, Philippines
The Federation of Independent Trade Unions and NGOs (FITUN), Trinité et Tobago
Traidcraft, Royaume-Uni
Transnational Institute (TNI), Pays-Bas
Transform, Italie
UK Food Group, Royaume-Uni  
União Nacional de Camponeses (UNAC), Mozambique
Uniterre, Suisse
Via Campesina
Vredeseilanden, Belgique
War on Want, Royaume-Uni
WIDE, Belgique
World Economy, Ecology & Development (WEED), Allemagne 

Cet article est disponible en