Maroc : La Via campesina exprime sa solidarité avec la FNSA, qui lutte pour l’égalité et la reconnaissance des droits des travailleur⋅se⋅s marocain⋅e⋅s

En appui aux luttes du syndicat national des ouvriers agricoles liés à la Fédération Nationale du Secteur Agricole/UMT face à l’intense et atroce exploitation pratiquée par le patronat agricole au Maroc et dans le cadre de la campagne nationale menée par le syndicat national des ouvriers agricoles du 20 février au 02 mars 2021, La Via Campesina, exprime tout son soutien aux travailleurs/ses du secteur agricole, qui travaillent dans les fermes agricoles, dans les stations de conditionnements ainsi que dans les industries alimentaires et de transformation de produits agricoles et qui luttent pour une vie décente et pour la justice sociale. La Via campesina dénonce l’exploitation intense de ces hommes et de ces femmes, les lois discriminatoires, les violations des droits de travail et de la sécurité sociale, le bafouement du droit syndical et d’autres droits juridiques et humain.

La Via Campesina exprime également tout son soutien aux luttes nationales et régionales du syndicat national des travailleurs agricoles et aux revendications urgentes de sa campagne nationale.

A cette occasion, La Via Campesina attire l’attention du ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, ainsi que de celui de de l’agriculture, de la pêche maritime et du développement rural sur l’urgence de mettre fin à la discrimination entre le secteur agricole et le secteur industriel. Les lois en vigueur au Maroc concernant le niveau des salaires et la durée journalière du travail, ne sont ni juridiquement ni moralement acceptable. Le non-respect des conditions de santé et de sécurité empêchent de prévenir les accidents de travail, graves et mortels, qui laissent annuellement des centaines de victimes. Les revendications liées à l’amélioration des salaires et des retraites méritent d’être entendues et prise en compte.

La Via Campesina affirme sa détermination à poursuivre son combat pour soutenir les luttes des travailleur⋅se⋅s du secteur agricole et continuera à développer toutes les formes de coordination et de solidarité possibles au service des causes des travailleur⋅se⋅s agricoles qui sont des causes justes.

Cet article est disponible en