Il n’y a pas d’agroécologie sans les femmes!

Mali, Sélingué, le 25 février 2015 – Même si les hommes continuent à jouir de la plupart des privilèges concernant l’accès à la terre, aux crédits et aux autres intrants agricoles, on ne peut parler d’agroécologie sans les femmes. Partout dans le monde, les femmes jouent un rôle important dans la production des aliments. Par conséquent, il ne peut y avoir d’agroécologie des peuples sans un rôle principal et de leadership pour les femmes.

C’est pourquoi, dans l’après-midi de la première journée du Forum international sur l’agroécologie se tenant du 24 au 27 février à Sélingué, Mali, plus de 60 femmes d’Afrique, d’Asie, des Amériques et d’Europe ont décidé de tenir une réunion parallèle  afin de pouvoir avoir une compréhension commune de la signification de leur travail en tant que paysannes, artisanes de la pêche ou pastoralistes. Nandini Jairam, une paysanne du Karnataka, en Inde, a déclaré “il est donc essentiel que les femmes débattent, échangent leurs expériences et parlent de leurs défis entre elles afin de pouvoir bien comprendre la valeur de leur précieux travail ”.

Lors de la réunion, les paysannes et femmes pêcheurs ont également discuté de la similarité de leurs luttes. Une représentante des artisans pêcheurs a expliqué comment, exactement comme dans le cas de la terre, les femmes de ce secteur sont également affectées par l’accaparement des océans et par les grandes entreprises de pêche. “Nous n’avons pas non plus accès aux ressources pour effectuer notre travail en paix ”, a-t-elle déclaré.

Suite à cette Réunion des femmes pour l’agroécologie, un espace que les paysannes de la Confédération nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP) ont activement aidé à organiser, les femmes ont élaboré des propositions importantes qui seront incluses dans le document final devant être publié à la fin du Forum international sur l’Agroécologie.

Le Forum international sur l’Agroécologie est organisé par La Via Campesina, More and Better (MaB), Movimiento Agroecológico de América Latina y el Caribe (MAELA), Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), World Forum of Fish Harvesters and Fishworkers (WFF), World Forum of Fisher Peoples (WFFP) et  World Alliance of Mobile Indigenous Peoples (WAMIP) Ces organisations sont membres du Comité international de planification pour la Souveraineté alimentaire (CIP).

A lire également:

http://viacampesina.org/fr/index.php/les-grands-ths-mainmenu-27/agriculture-paysanne-durable-mainmenu-42/1044-mali-l-agroecologie-est-entre-nos-mains-ensemble-nous-allons-la-construire-ouverture-du-forum-international-sur-l-agroecologie   

http://viacampesina.org/fr/index.php/2-uncategorised/1043-la-via-campesina-et-ses-allies-organisent-le-forum-international-sur-l-agroecologie-orientee-vers-la-souverainete-alimentaire

Cet article est disponible en