Forum Madagascar sur la souveraineté alimentaire

Aspects culturels de la Souveraineté Alimentaire

  • Formation et éducation des citoyens pour l’amélioration des arts culinaires malagasy respectant les normes sanitaires et la qualité des produits alimentaires.
  • Renforcement de l’éducation sanitaire et nutritionnelle des citoyens.
  • Valorisation des arts culinaires malagasy sur les marchés du tourisme.
  • Développement du tourisme durable intégrant les populations locales dans les services d’informations et d’échanges avec les touristes et dans les services d’hébergement / restauration.
  • Appui à l’accès des produits locaux et des arts culinaires malagasy  à la publicité dans les services publics de communication.

 Aspects écologiques de la Souveraineté Alimentaire

  • Mise en place d’institutions soutenues et de pactes sociaux au niveau local et au niveau communal pour s’occuper essentiellement de la lutte contre les feux de brousse et les campagnes de reboisement. Renforcement de la vigilance locale et la sécurité publique pour lutter contre les actes de banditisme en milieu rural.
  • Distribution équitable, accompagnée de suivi rigoureux, des espaces fonciers destinés au reboisement. Renforcement des capacités des paysans et des organisations paysannes en matière de production de pépinières, de protection de semences naturelles et de conservation des sols.
  • Encouragement et appui à la promotion de l’Agriculture biologique et à l’Agriculture privée d’engrais chimique par le biais d’une assistance technique conséquente et d’appui à la recherche de débouchés sur les marchés intérieurs et d’exportation.
  • Formation de paysans professionnels dans la fabrication de composts à cycle court.
  • Formation intensive des paysans et appui aux initiatives de production d’énergies renouvelables et de substitution du charbon de bois et des bois de chauffe pour réduire la destruction de nos ressources forestières.

Appel de la CPM aux forces vives et aux citoyens du pays.

« Face aux politiques néolibérales qui favorisent des règles commerciales internationales non équitables ayant détruit les économies des pays en développement et ayant précarisé davantage les conditions de vie et de travail des citoyens, cessons les conflits et guerres d’intérêts entre opérateurs et producteurs nationaux et donnons-nous les mains dans la solidarité citoyenne, dans le respect mutuel pour une répartition plus équitable des ressources et des intérêts pour sauvegarder la Souveraineté Alimentaire du pays dans tous ses aspects : politique, économique, social, culturel et écologique. Chers citoyens consommateurs, protégeons ensemble les produits locaux et les entreprises malagasy face aux importations massives de produits alimentaires qui pratiquent le dumping ».  

                                                        Fait à Antananarivo, le 19 Octobre 2006