|

Confédération Paysanne : les paysans et les paysannes ont soif de plus d’égalité

Le 8 mars, la Confédération Paysanne se mobilise

Communiqué de la Confédération Paysanne, Bagnolet le 7 mars 2018

Parce que près de 500 000 femmes travaillent en agriculture et qu’un quart des fermes sont dirigées par des femmes.

Parce que nous ne voulons plus entendre « Il est où le patron ? ».

Parce que les violences et les remarques sexistes dans notre domaine professionnel comme ailleurs sont intolérables et d’un autre temps.

Parce que les paysans et les paysannes ont soif de plus d’égalité, dans leur syndicat, dans leurs fermes et dans le monde qui les entoure.

Nous lutterons ensemble contre les discriminations envers les femmes !

La lutte pour les droits des femmes et un combat du quotidien. En ce 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes et de la marche vers l’égalité, la Confédération Paysanne appelle à faire de ce rendez-vous une journée d’action pour toutes celles et ceux qui souhaitent un monde plus égalitaire.


Femmes, positions de la Confédération :

  • Un statut identique pour tous les actifs agricoles avec les mêmes droits économiques, les mêmes droits sociaux, les mêmes devoirs et qui assure une réelle indépendance économique.
  • Les mêmes droits sociaux en matière de maternité et de paternité que les autres catégories socioprofessionnelles (durée, droit au remplacement pour congé de paternité et congé parental… ).
  • Le même système de cotisations et les mêmes droits à la retraite pour tous.
  • Le versement de la retraite complémentaire obligatoire aux conjointes retraitées (celle-ci ayant été attribuée gratuitement aux chefs d’exploitation).
  • L’élargissement de l’assurance accident aux conjointes.