|

Cloc – Via Campesina : Solidarité avec la grève nationale en Colombie

Communiqué de la CLOC-Via Campesina

(Managua, Nicaragua, le 4 mai 2021) La Coordination latino-américaine des organisations rurales CLOC-Via Campesina condamne la violence et la répression exercées par le gouvernement d’ultra-droite d’Ivan Duque contre les dirigeant⋅e⋅s, les paysan⋅ne⋅s, les travailleur⋅se⋅s et les mouvements de lutte pour la défense des droits de l’homme, contre l’imposition d’une réforme fiscale qui écrase les pauvres, exempte les plus riches, et favorise encore plus l’inégalité sociale.

Nous dénonçons les assassinats brutaux contre les manifestants de la Grève Nationale qui, dans leur plein droit, élèvent leur voix contre les politiques inopérantes de Duque, la mauvaise gestion de la pandémie et les assassinats perpétrés par la police et l’armée.

Nous sommes solidaires des personnes et des familles des plus de 19 personnes tuées, des 800 personnes blessées suite aux abus atroces de la police. Nous appelons à la solidarité internationale, à unir les efforts pour mettre fin à la violence et la criminalisation contre les manifestant⋅e⋅s. Nous appelons à en finir avec à l’utilisation excessive de la force policière contre le peuple et à la démilitarisation des rues de Bogota et d’autres villes.

Dans le cadre de la campagne “Peuples solidaires, peuples souverains”, nous accompagnons le peuple colombien dans son droit de lutter pour la vie, contre le néolibéralisme et le capitalisme sauvage. Nous appelons la communauté internationale à s’élever contre un événement aussi brutal et à condamner la violence en matière de droits de l’homme commise par un État terroriste paramilitaire comme celui d’Ivan Duque.

Nous accompagnons les leaders paysans et communautaires à poursuivre la lutte pour la vie, pour la justice sociale, pour la souveraineté, pour la vraie paix et la vraie démocratie.

Mondialisons la lutte ; mondialisons l’espoir !

Secrétaire opérationnel CLOC-LVC