OGM : les Pays-Bas au secours de l’industrie biotech ?

Communique de presse

Bruxelles, le 11 septembre, 2017 –  Le 7 septembre, lors d’une réunion informelle à Bruxelles, les Pays-Bas ont remis à tous les gouvernements européens une proposition de modifications de la directive « OGM » de 2001 afin de ne plus l’appliquer aux nouvelles cultures d’OGM.

Ces « nouveaux OGM » ont été développés par l’industrie semencière afin de contourner le rejet massif par les consommateurs des « anciens OGM ». La dénomination a changé, mais les risques sanitaires et environnementaux, eux, sont identiques. Et les royalties promises par ces nouveaux brevets sont considérables ! Avec ces nouvelles techniques de manipulation génétique, l’industrie semencière entend bien confisquer toute la diversité cultivée existante, avec l’aide active des Pays-Bas.

Les paysan-ne-s et les consommateurs et consommatrices européen-ne-s ont déjà fait savoir qu’ils ne veulent pas d’OGM dans les champs ni dans leurs assiettes et ont obtenu que les réglementations européennes et internationales prennent en compte leurs revendications. La Cour de Justice de l’Union Européenne doit se prononcer prochainement sur l’application de ces réglementations aux « nouveaux OGM ». Est-ce pour cette raison que l’industrie veut les modifier en urgence ?

Alors que les paysan-ne-s subissent des règlements toujours plus contraignants, les entreprises de l’agro-industrie bénéficient, elles, d’une indulgence voire d’un laxisme, à l’origine de la multiplication des scandales sanitaires ces dernières années. La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) appelle tous les gouvernements de l’Union Européenne à s’opposer fermement à cette nouvelle tentative de faire des paysan-ne-s, des consommateurs et consommatrices, des citoyen-ne-s et de l’environnement les cobayes afin d’assouvir la soif de profits de l’industrie semencière et agro-alimentaire.

Lire la position d’ECVC sur les nouveaux OGM ici

Contacts:

Guy Kastler : Confédération Paysanne – ECVC – +33 6 03 94 57 21 – FR

Cristina Sancho Esteban  : Comité de Coordination ECVC – +34 645 310 397 – ES

Antonio Onorati : Comité de Coordination ECVC – +39 3408 2194 56 – FR, ES, IT, EN

Cet article est disponible en