La Via Campesina au Comité de la sécurité alimentaire mondiale: Investir pour l’agriculture paysanne, pas pour l’agro-industrie

Communiqué de presse

(Rome, le 10 octobre 2012) Une délégation de paysannes et paysans du mouvement paysan international La Via Campesina participera à la 39e session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) à Rome du 15 au 20 octobre afin de défendre l’agriculture paysanne comme la meilleure façon de nourrir la population mondiale.

Certaines entreprises et décideurs politiques prétendent encore que l’agro-industrie peut mettre fin à la faim dans le monde. Un article récent de Suma Chakarabarti et José Graziano da Silva, respectivement dirigeants de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et de la FAO, qui appelle à de grands investissements privés dans l’agriculture, parle même de «fertilisation des sols avec de l’argent» (Wall Street Journal, septembre 2012).

Toutefois, l’expérience montre que jusqu’à présent, l’agro-industrie n’a joué qu’un rôle mineur dans la production alimentaire mondiale. Plus de 70% de la population dans le monde consomme des aliments produits par des paysans et paysannes, pêcheurs, éleveurs et populations autochtones. Les femmes jouent un rôle central dans la production de la plupart de ces aliments dans le monde. Par ailleurs, au cours des dernières décennies, l’industrie agro-alimentaire a en fait réduit les capacités des paysannes et paysans à produire: expulsion des paysans de leurs terres, contrôle des marchés et de la transformation des produits, interdiction des semences paysannes, augmentation des pesticides et engrais chimiques… 

La question des investissements dans le secteur agricole sera l’une des questions centrales des négociations du Comité de la Sécurité alimentaire en octobre. Les paysannes et paysans de la Via Campesina, venus des quatre coins du monde, défendront le principe que les politiques visant à renforcer la production alimentaire doivent avant tout soutenir et faciliter les investissements des paysannes et des paysans eux-mêmes. Il est urgent d’accroître les investissements publics pour soutenir l’agriculture familiale durable et de protéger celle-ci contre les investissements des multinationales et contre les accaparements des ressources naturelles par le secteur privé. 

Programme pour la presse

15 Octobre, 14:00 – Conférence de presse  – salle de l’UEMOA (rez-de-chaussée du bâtiment A – FAO – Rome): “Journée mondiale de l’alimentation : Accaparements des terres, de l’eau et des ressources : l’agrobusiness tue”. Les propositions de La Via Campesina pour résoudre faim dans le monde.

Intervenants: paysannes et paysans d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique.

Projection du film: “Lutte contre les accaparements de terres au Mali” (12 “)

Comment les investissements de grande ampleur dans le secteur agricole détruisent les moyens de subsistance des paysannes et des paysans.

Contacts pour la presse

Sabina Galandrini: Tel +39 0645437485

Andrea Ferrante: Tél +39 3480189221

Ufficio Stampa AIAB Via Piave, 14 – 00187 Roma (RM) Fax +39 0645437469 BioSottoCasa n ° 80022122009 verde ufficiostampa@aiab.it

Ce article est également disponible en %s.