| |

France : Reprise du procès des opposants aux méga-bassines le 28 novembre

Communiqué de presse publié par la Confédération Paysanne


Reprise du procès des opposants aux méga-bassines le 28 novembre après une démonstration d’amateurisme du parquet !


Cet après-midi, le procès n’était “ni faits ni à faire”. À vouloir instrumentaliser politiquement le tribunal de Niort pour tenter maladroitement de marquer un coup d’arrêt au mouvement contre les méga-bassines, le parquet a produit aujourd’hui une démonstration d’amateurisme qui a abouti in extremis à 21h à une suspension du procès au 28 novembre.
Avec un dossier indigeste, trop plein de dates, de prévenus et de faits non caractérisés, le procès s’est révélé impossible à mener correctement et dans les temps. 
Après de premiers temps de débats laborieux, il aurait fallu pousser le procès jusqu’au petit matin pour entendre décemment les témoins, les réquisitions du procureur et les plaidoiries de la partie civile et des avocats de la défense. Cette situation n‘était respectueuse ni des uns ni des autres. Après les 7 premières heures de procès et après une 5e suspension de séance, le président du tribunal a annoncé une suspension des débats. Fait extrêmement rare et singulier. Ceux-ci reprendront le 28 novembre sans que le parquet ne s’y oppose au vu de l’impasse dans la tenue de l’audience.
Durant ces débats, les prévenus ont fait preuve d’une solidarité indéfectible. Ils ont tenu une défense collective, enchaîné les déclarations politiques et ont pu exprimer les raisons profondes de leur engagement tout en récusant les accusations fallacieuses à leur encontre. 
En même temps, du matin jusqu’à la nuit, près de 3000 personnes, 4 syndicats – Confédération paysanne, CGT, Solidaires et FSU aux cotés d’organisations politiques, associatives et des militant.e.s réuni.e.s autour de la lutte contre les méga-bassines exprimaient leur indéfectible soutien aux 9 prévenus ainsi que leur engagement collectif en défense des libertés et de l’eau comme commun.
En attendant le 28 novembre, et alors qu’un chantier vient de commencer à Priaires, la lutte continue. Dès demain, BNM invite à

 une balade pédagogique et naturaliste pour constater les ravages causés par les méga-bassines dans les environs du marais poitevin – en vélo et auto.


Pour en savoir plus :

La Via Campesina a organisé une nouvelle édition de son émission “Alerte Paysanne” le 5 septembre dernier. Lors de cet épisode, nous avons exprimé notre solidarité envers les paysan•nes de la Confédération Paysanne, qui à leur tour ont partagé leurs positions et leurs propositions concernant l’accès et à la distribution équitable de l’eau en France. Vous pouvez visionner l’épisode complet ci-dessous.

Ce article est également disponible en Español.