Chargement Évènements

« Tous les évènements

  • Cet évènement est passé

Brésil, De Carajas à Pernambuco, contre l’impunité des assassins de travailleurs sans terre

5 avril 2012 / 0h00

Avril 2012. Les assassinats de Sans Terre continuent au Brésil.

Le procès des responsables du massacre de Carajas, le 17 avril 1996, au cours duquel 19 compagnons du MST ont été assassinés dort toujours dans les tiroirs du tribunal Suprême fédéral. Les policiers sont toujours en liberté. Pour protester contre 16 ans d’injustices et contre l’impunité persistante, nous vous proposons de réaliser une action de solidarité dans vos pays, auprès de l’ambassade du Brésil, et d’envoyer des messages :

  • au Président du Tribunal Suprême Fédéral, le Ministre Carlos Pelusso.carlak@stf.gov.br
  • au Secrétaire spécial des Droits de l’Homme du gouvernement fédéral, la Ministre  Maria do Rosario, Brasilia.c/o pedro.pontual@sdh.gov.br
  • et aux familles des travailleurs vivant actuellement dans l’unité de production “ASENTAMENTO 17 DE ABRIL,  municipalité d’Eldorado dos carajas. État de Pará; c/o Ayala Ferreira.   ayalaferreira@hotmail.com

Ces derniers jours quatre travailleurs sans terre ont été assassinés au Brésil. Le 23 mars dernier, Antônio Tiningo a été assassiné dans une embuscade alors qu’il se dirigeait vers le campement de l’hacienda Açucena, municipalité de  Jataúba, dans une zone rurale de l’Éat de Pernambuco. Tiningo était un des coordinateurs du campement installé sur le grand domaine de l’hacienda Ramada, occupé il y a plus de trois ans. A la fin de 2011, bien que mise en production par les Travailleurs Sans Terre, cette hacienda a été rachetée par un entrepreneur du secteur de la confection et de la spéculation immobilière, connu comme  Brecha Maia. Après l’achat des terres, ce grand propriétaire – qui possède d’autres haciendas dans la région – a expulsé illégalement des familles sans aucun mandat de justice ni présence de la police. Les familles paysannes ont réoccupé la terre en février 2012 et depuis lors le propriétaire a menacé de les expulser par la force, menaçant personnellement plusieurs leaders régionaux dont Antonio Tiningo.

La semaine passée, Brecha Maia avait déclaré qu’il procèderait de gré ou de force à l’expulsion des familles et que cela se ferait le vendredi 23 au plus tard, jour de l’assassinat de Tinigo. L’assassinat d’Antonio Tiningo est une conséquence de plus de l’inaction de l’État face à la violence et à l’impunité qui règnent dans l’état de Pernambuco. Vu que dans cette région les pouvoirs publics entretiennent des liens étroits avec les grands propriétaires terriens, le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST, www.mst.org.br) exige que soit nommé un délégué spécial pour traiter rapidement cette affaire. La direction du MST a également exigé la présence de l’Ombusdman Agraire National, Dr. Gercino Filho, pour qu’il visite la région afin de dialoguer et de trouver des solutions aux fréquents conflits agraires dans cette zone.

Détails

Date :
5 avril 2012
Heure :
0h00
Catégorie d’évènement:
Étiquettes évènement :