Brésil : Note de dénonciation relative à l’assassinat de Cleijomar Vasques, autochtone LGBTI+ du Peuple Guaraní Kaiowá.

SANG AUTOCHTONE LGBTI+, PAS UNE GOUTTE DE PLUS!


La Via Campesina Brésil exprime sa profonde indignation et dénonce le meurtre de Cleijomar Rodrigues Vasques, un autochtone LGBTI+ de 16 ans de l’ethnie Guaraní Kaiowá. Il a été brutalement assassiné lors d’un crime haineux le 12 novembre 2022, dans la communauté autochtone de Limão verde, dans la municipalité d’Amambai, dans le sud du Mato Grosso do Sul. Comme il était ouvertement gay, ses tueurs l’ont frappé à la tête et ont jeté son corps sur l’autoroute près de la communauté, en essayant de simuler un accident de la route.

Le meurtre de Cleijomar n’est pas accidentel. Cette année, deux autres jeunes autochtones ont été assassinés dans la même localité : Timi Vilhalva et Gabriel Rodrigues, également LGBTI+, ce qui prouve qu’un groupe de personnes persécute et menace les autochtones. Compte tenu du contexte brésilien, dans lequel, rien que l’année dernière, il y a eu au moins 316 morts violentes de personnes LGBTI+, selon les données de l’Observatoire des Décès et des Violences contre la communauté LGBTI+ pour 2021, c’est un défi de continuer à garantir la vie de cette population dans leurs territoires. Nous affirmons ici que nous ne naturaliserons pas la violence : notre peuple a de la diversité, de la couleur, de la race, de l’ethnie, et des racines !

Cleijomar était un jeune leader Guaraní Kaiowá, très présent dans la lutte pour la récupération des terres autochtones de son peuple. Avec son énergie et sa joie, il était très actif dans sa communauté. Dans sa jeunesse, il aimait jouer au ballon, danser et fréquenter la première année de l’école secondaire, avec le portugais comme matière préférée, qu’il perfectionnait afin de poursuivre ses études. Ses ami·e·s et sa famille, émus par sa perte, affirment qu’il voulait seulement être heureux comme il était, vivre et se battre aux côtés de son peuple, avec la garantie du droit au territoire.

Nous sommes solidaires de ses parents et de ses cinq soeurs, ainsi que du peuple Guaraní Kaiowá, car en plus de la perte de vies autochtones dans la lutte pour le territoire, ils perdent davantage de vies à cause de la haine contre les personnes LGBTI+. Nous sommes solidaires des autochtones LGBTI+ qui continuent d’être menacés sur ce territoire et nous appelons les autorités et les organisations de défense des droits humains à donner suite à cette affaire, en garantissant la justice pour Cleijomar Vasques, afin que ses meurtriers ne restent pas impunis. Nous appelons également au respect de la vie des personnes LGBTI+, afin qu’elles puissent continuer à construire les diverses possibilités de leur vie, sur la base de leurs rêves, de leur culture et de leurs traditions ancestrales.

Pour la vie des autochtones LGBTI+ Guaraní Kaiowá
Les LGBTI+ existent et résistent dans les campagnes : Halte à la violence, halte à la
haine envers les LGBTI+ !

Brasilia-DF, 24 novembre 2022.

VIA CAMPESINA BRÉSIL
APIB- Articulation des Peuples Indigènes du Brésil
CONAQ- Coordination nationale de l’Articulation des Communautés Noires Rurales
Quilombolas
CPT- Commission pastorale de de la Terre
MAM- Mouvement pour la Souveraineté populaire de l’industrie minière
MAB- Mouvement de personnes affectées par les barrages
MST- Mouvements des travailleur·euse·s ruraux sans Terre
MMC- Mouvement des Femmes Paysannes
MPA- Mouvement des Petit·e·s Agriculteur·trice·s
MPP- Mouvement des Pêcheurs et des Pêcheuses
PJR- Pastoral de la Jeunesse Rurale


Secretaría Operativa Vía Campesina Brasil
E-mail: viacampesinabrasil@gmail.com
QE 24, Conjunto E, Guará II – Guará, Brasilia – DF

Cet article est disponible en