Terre, eau et territoires

Argentine : Une vision paysanne, après 90 jours de gouvernement de Javier Milei

Depuis le 10 décembre, jour d’investiture à la Présidence de la Nation de Javier Milei, l’Argentine vit un processus de détérioration de sa vie démocratique, des institutions de l’État et une escalade de politiques qui sont en train de créer un processus de récession économique qui touche de plein fouet jour après jour les travailleur·euses.

Colombie : De nouveaux tribunaux agraires suscitent l’espoir de mettre fin aux conflits fonciers

Les cinq premiers tribunaux agraires ouvriront en mai dans les villes de Cartagena, Quibdó, Popayán, Pasto et Tunja, et il y en aura 65 autres. Les paysans se battent depuis longtemps pour obtenir la reconnaissance de l’État. Un autre effort du président Petro pour résoudre la division inégale des terres est la promesse de redistribuer plus de 3 millions d’hectares de terres.

8e Forum Paysan – Principales demandes: Renforcer l’autonomie des petit·es producteur·rices alimentaires

Ibrahim Coulibaly, président de la PAFO, a délivré un message crucial au Conseil dU FIDA après le 8e Forum Paysan du FIDA. Le FIDA doit renforcer sa collaboration avec les organisations paysannes à l’échelle mondiale, en accord avec les droits humains et les cadres internationaux. Les organisations appellent les gouvernements à augmenter le financement des politiques et programmes essentiels du FIDA mettant l’accent sur le soutien aux petit·es producteur·trices et les investissements durables.

France: Victoire devant la justice ! Annulation de 15 projets de méga-bassins

Ce jugement pointe clairement que les volumes prévus par ces projets de méga-bassines permettraient aux irrigants bénéficiaires de prélever davantage d’eau que les volumes utilisés ces 10 dernières années. Il n’y a donc pas de baisse globale des prélèvements, c’est une remise en cause du principe même de substitution, argument utilisé par l’administration et les porteurs de projets pour justifier les méga-bassines.

Brésil : Echec de la Commission parlementaire d’enquête (CPI) contre le MST

Dans un pays où des Brésiliens souffrent encore de la faim, nous contestons le rapport final présenté par la Commission et soulignons la nécessité de positionner la légitimité de la lutte pour la terre et la réforme agraire comme des éléments centraux dans la discussion d’un projet politique pour les régions rurales, en s’attaquant de front aux inégalités sociales et en garantissant le droit de vivre et de produire une alimentation saine.

Mayotte : Modef appelle la France à agir face à la grave crise de l’eau

Avec presque toutes les réserves d’eau épuisées et la saison des pluies qui n’est pas prévue avant novembre, la Préfecture de Mayotte a été contrainte de rationner l’eau, laissant les habitants avec seulement deux jours d’approvisionnement tous les trois jours et envisageant de l’étendre à des coupures de 96 heures consécutives. Les conséquences sont graves, avec des répercussions importantes sur l’agriculture, la santé et la vie quotidienne.

Haïti : Les paysan·nes luttent pour leur souveraineté alimentaire au milieu de nouvelles tentatives d’ingérence internationale

Le président dominicain Abinader ferme la frontière suite à des accusations de déviation de rivière. Une déclaration conjointe de 2021 nie toute modification du cours de la rivière par les communautés haïtiennes. Parallèlement, le président dominicain, le gouvernement américain et kenyan appellent à une intervention internationale en Haïti.

France : Reprise du procès des opposants aux méga-bassines le 28 novembre

Après les 7 premières heures de procès et après une 5e suspension de séance, le président du tribunal a annoncé une suspension des débats. Fait extrêmement rare et singulier. Ceux-ci reprendront le 28 novembre sans que le parquet ne s’y oppose au vu de l’impasse dans la tenue de l’audience.

Mission Haïti : Déclaration commune de solidarité avec la paysannerie haïtienne

La politique anti-paysanne de l’État, l’insécurité et la violence à l’encontre des femmes, l’accaparement des terres, le manque d’accès aux services sociaux de base et l’ingérence internationale soutenue par des gouvernements fascistes hostiles au peuple font partie des problèmes identifiés par les organisations paysannes présentes au congrès. Elles ont souligné la nécessité de la réforme agraire et intégrale, d’un plan agricole adapté à la réalité haïtienne, du féminisme paysan et populaire, de l’agroécologie paysanne, autochtone et noire, de la souveraineté alimentaire, des droits paysans, et de l’autodétermination du peuple pour surmonter les crises.