Europe : Brevets sur les plantes et les animaux, la Commission européenne jette un pavé dans la mare

Communiqué de presse de la Coordination Européenne Via Campesina

(Bruxelles, 4 Novembre, 2016) La Coordination européenne Via Campesina se félicite de l’opposition de la Commission européenne aux brevets sur les plantes et les animaux obtenus par des procédés naturels de sélection. Dans un avis publié le 3 novembre sur « certains articles de la directive 98/44/CE sur la protection juridique des inventions biotechnologiques »[1], la Commission conclue en effet que les décisions récentes de l’Office européen des brevets (OEB) d’accorder de tels brevets[2] sont contraires à « l’intention du législateur européen ».

Lire la suite : Europe : Brevets sur les plantes et les...

Peut-on concilier le droit des paysans aux semences et les droits de propriété intellectuelle ?

Extrait de l'intervention de Bernard Pinaud à l’atelier semence organisé à Paris le 12 octobre par la commission Agriculture et Alimentation de Coordination Sud

(Paris, le 12 Octobre 2016) La faim est un fléau qui sévit encore aujourd’hui à travers le monde. Près de 800 millions de personnes souffrent de malnutrition. Ce fléau est un scandale ! 70% de ces malnutris sont des paysans ! Plus de 500 millions d’exploitations familiales dans le monde emploient près de 40% de la population active mondiale et fournissent 80% de la production alimentaire mondiale. 

Ce sont les paysans qui sont les porteurs de la sécurité alimentaire des populations de leur pays. Sans eux, aucune chance d’atteindre la « Faim zéro » que se donne comme objectif à 2030, la communauté internationale à travers les objectifs de développement durable (ODD). Pour ces paysans, l’accès aux semences est essentiel. 

Lire la suite : Peut-on concilier le droit des paysans aux...

Haïti : « Ni hybrides, ni OGM, mais des semences paysannes »

Entretien avec Jean-Baptiste Chavannes, porte-parole du Mouvement paysan de Papaye (MPP) à Haïti, par Frédéric Guérin, administrateur d’Inf’OGM et Claire Chauvet, sur la situation générale à Haïti après le passage du cyclone Matthew, et sur la réalité de l’agriculture, des paysans et de l’aide internationale.

Inf’OGM - Quelle est la situation des agriculteurs après le passage du cyclone Matthew ? Les médias occidentaux parlent de risque de famine...

Jean-Baptiste Chavannes, MPP - La situation des familles paysannes était très difficile avant le passage du cyclone Matthew car l’année dernière la sécheresse avait anéanti 80% des récoltes. Ainsi Matthew a trouvé les paysans dans une insécurité alimentaire déjà aiguë. Le Conseil National de Sécurité Alimentaire (CNSA), une institution étatique qui sous-estime généralement la réalité, parlait de quatre millions de personnes en état d’insécurité alimentaire grave en juillet 2015. Quant à nous, nous estimons que ce sont huit millions de personnes - dont la majorité se trouve paradoxalement en milieu rural – qui souffraient de la faim l’année dernière.

Lire la suite : Haïti : « Ni hybrides, ni OGM, mais des...

Droits des agriculteurs contre privatisation des semences

(Bali, le 3 octobre 2016) Du 27 au 30 septembre s’est tenue à Bali en Indonésie la troisième Consultation mondiale sur les droits des agriculteurs convoquée sous l’égide du Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture. Pour la première fois, les représentants du mouvement mondial La Via Campesina qui représente plus de 200 millions de petits paysans du monde et de la Plateforme mondiale pour la souveraineté alimentaire (IPC), mouvement auto-organisé des producteurs de nourritures, cultivateurs, éleveurs, pêcheurs et peuples indigènes, ont été formellement invités à participer aux débats. Alors que lors des consultations précédentes, seuls quelques paysans choisis par les organisateurs étaient invités, ce furent cette fois-ci les délégués choisis par les organisations paysannes elles-mêmes qui purent s’exprimer. Cette invitation marque une évolution du Traité vers des pratiques plus démocratiques se rapprochant de celle de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) qu’il serait souhaitable d’institutionnaliser.

Lire la suite : Droits des agriculteurs contre privatisation...

Informations supplémentaires