France : Des OGM cachés dans les champs de colza en Bourgogne, ça continue

Communiqué des Faucheurs Volontaires au sujet du Fauchage d’une nouvelle plate-forme d'essai de colza muté

(Messigny, le 13 janvier 2017) Ce vendredi matin 13 janvier, sur la commune de Messigny en Côte-d’Or, les Faucheuses et Faucheurs Volontaires ont neutralisé une nouvelle plate-forme d'essai de colza contenant des variétés rendues tolérantes à des herbicides (VrTH) issues de mutagénèse. Cette technique est définie comme OGM par la directive européenne 2001-18, mais est exclue de son champ d'application, ce qui exempte ces variétés de toute évaluation, traçabilité et étiquetage.

Ces OGM se retrouvent donc cachés dans nos champs et nos assiettes !

Lire la suite : France : Des OGM cachés dans les champs de...

170 organisations lancent un appel commun pour un moratoire mondial sur le forçage génétique*

Appel commun en faveur d’un moratoire mondial sur le forçage génétique* obtenu par génie génétique

(Harare, 21 décembre 2016) En raison de l’importance des menaces écologiques, culturelles et sociales que constitue le forçage génétique* obtenu par génie génétique, y compris les menaces visant la biodiversité, la souveraineté nationale, la paix et la sécurité alimentaire, nous, soussignés, appellons les gouvernements de la treizième Conférence des Parties de la Convention sur la Diversité Biologique, conformément au principe de précaution, à décréter un moratoire sur 1) tout développement technique et application expérimentale du forçage génétique, et 2) sur toute dissémination dans l’environnement d'organismes issu des techniques de forçage génétique. 

*également connu sur le nom de "système d'entraînement de gènes"

Liste des signataires téléchargeable ici

Renouveler la biodiversité agricole: une question centrale pour la transition agro-écologique

Intervention de Guy Kastler (Réseau Semences Paysannes) lors du Symposium d'Agroécologie de Budapest

(Budapest, 24 Novembre, 2016) Cette présentation repose sur mon expérience de vigneron et de berger-fromager en agriculture biologique, sur 40 années de syndicalisme paysan et 20 années passées au cœur de l’aventure collective de construction du Réseau Semences Paysannes français. Dans le bref temps imparti, elle ne porte que sur les semences, mais ses constats peuvent s’étendre à la biodiversité animale.

La semence est le premier maillon de la chaîne alimentaire. Du type de semences utilisées dépend le modèle agricole qui pourra être développé. Les semences industrielles sont adaptées aux monocultures industrielles, les semences paysannes sont adaptées à l’agrocécologie paysanne.

Lire la suite : Renouveler la biodiversité agricole: une...

L’UPOV doit respecter les droits des agriculteurs

Retour sur la confrontation publique entre l'UPOV et le TIRPAA

Après de nombreuses années de plaidoyer, La Via Campesina et les ONG alliées ont obtenu une première confrontation publique entre le Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture (TIRPAA) et l' Union pour la Protection des Obtentions Végétales (UPOV) sur la question des droits des agriculteurs de conserver, utiliser, échanger et vendre leurs semences de ferme et de participer aux décisions. Cette rencontre a eu lieu le 28 octobre à Genève, en présence d'observateurs de La Via Campesina et d'orateurs d'ONG alliées. Elle a mis en lumière :
- le double langage de l'UPOV qui prétend que rien dans sa convention ne s'oppose aux droits des agriculteurs alors qu'elle oblige ses membres à adopter des lois contraires à ces droits;
- le silence assourdissant des délégués présents des pays qui ont reconnus les droits des agriculteurs en ratifiant le TIRPAA et qui continuent à les nier en appliquant la convention UPOV de 1991.

Lire la suite : L’UPOV doit respecter les droits des agriculteurs

Informations supplémentaires