Forum de Nyeleni Europe : Les Femmes* dans le Mouvement Paysan

(Bruxelles, le 25 novembre 2016) Au cours du deuxième Forum Nyéléni européen, tenu à Cluj-Napoca, Roumanie, environ 70 femmes*(1) venues de différentes secteurs – productrices, travailleuses agricoles, militantes etc.- se sont rassemblées afin de s’assurer un espace dans la lutte pour la souveraineté alimentaire.
De nombreuses voix se sont tout d’abord élevées dans le cadre d’une carte participative créée par les corps des participantes, qui exprimaient leurs perspectives sur la situation actuelle des femmes* en général et au sein du mouvement paysan. Les perceptions étaient différentes, mais revenaient souvent à des luttes similaires:

Le problème du manque de visibilité des femmes* et de leurs luttes dans les zones rurales a souvent été mentionné. Quoi qu’exprimée de diverses façons, la dichotomie entre le fait d’être active, de travailler et de lutter et en même temps d’essayer de prendre soin d’autres personnes, de l’environnement, des champs, s’est avérée être un autre aspect important de la lutte. Dans le cadre de la violation des droits fondamentaux, surtout dans les zones rurales, la violence et les abus contre les femmes* au quotidien ainsi qu’une violence croissante dans les régions en guerre ont également été des sujets incontournables dès qu’il s’est agi des droits des femmes.

Lire la suite : Forum de Nyeleni Europe : Les Femmes* dans le...

La Via Campesina dit "Pas une de moins : Mettons fin à la violence contre les femmes"

Appel international à la mobilisation de la Via Campesina

(Harare, 15 Novembre 2016) Ce 25 Novembre, Journée Internationale de Lutte contre la violence faite aux femmes, La Via Campesina va réaffirmer son engagement envers les luttes pour l’égalité des droits et la dignité humaine.

Nous, comme femmes, portons d’énormes responsabilités dans ce monde, et nourrissons des nations entières par des pratiques agroécologiques, sans être reconnues comme sujets de droits économiques, sociaux, légaux et politiques et sans programmes publics qui garantissent notre participation sociale et économique en situation d’égalité. Pour toutes ces raisons, nous faisons un appel global à nos organisations, alliés et amis pour qu'ensemble nous menions des actions et pour que nous nous mobilisions pour dénoncer les différents types de violence auxquelles sont confrontées les femmes. Ces violences sont aggravées par le modèle capitaliste et patriarcal, et avec l’avancée de l’agribusiness dans nos territoires.

En cette journée de lutte nous rejoignons les voix de millions de femmes qui se sont réunies en Amérique Latine le 19 Octobre pour crier “Pas une de moins, Nous nous voulons vivantes”. Nous voulons dénoncer la croissance alarmante du féminicide et de la violence machiste et misogyne contre les femmes. Le féminicide découle de l’inégalité structurelle entre les femmes et les hommes, ainsi que de la domination des hommes sur les femmes; la violence de genre étant un mécanisme de reproduction de l’oppression et de la discrimination des femmes.

Lire la suite : La Via Campesina dit "Pas une de moins :...

Rome : Ouverture du Forum du mécanisme de la société civile

(Rome, le 15 octobre 2016) C’est ce samedi 15 octobre 2016 que s’est ouvert le forum du mécanisme de la société civile, forum enregistrant la présence des représentants de la société civile venus de tous les continents dont des représentants de La Via Campesina.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence et les interventions du directeur général de la FAO, José Graziano Da Silva et de son excellence Amira Daoud Hassan Gornass, Ambassadeur de la République du Soudan à la FAO, commissaire à la sécurité alimentaire.

Tour à tour, ils se sont réjouis et ont félicité le secrétariat du mécanisme de la tenue de ce forum et de tout son travail pour faire remonter les préoccupations et propositions de la société civile.

Lire la suite : Rome : Ouverture du Forum du mécanisme de la...

8 mars : s’organiser et lutter pour conquérir nos droits

Communiqué de la Via Campesina

(Harare, 8 mars 2016) Aujourd’hui, à l’occasion de la journée internationale des femmes, La Via Campesina appelle à agir contre la violence capitaliste dans le monde entier ; cette violence, en plus de s’exercer contre les femmes, s’inscrit plus largement dans un contexte social d’exploitation et de spoliation, où les femmes paysannes, autochtones, noires, sans terre ou salariées agricoles ont toujours été opprimées et lésées dans leurs droits légitimes.

La Via Campesina souligne l’importance de l’organisation et de la lutte qui constituent un espace de libération et de prise de conscience, qui garantit la participation politique des femmes en tant que sujets historiques, afin de construire une société juste où l’ethnie, le genre ou l’orientation sexuelle n’ont pas d’importance.

Lire la suite : 8 mars : s’organiser et lutter pour conquérir...

Informations supplémentaires