Mettre fin aux crimes de guerre en Syrie, aux bombardements des citoyens, des cultures alimentaires et des marchés

Message du 15th Garden

La guerre en Syrie est devenue l’une des plus importantes de notre histoire récente avec le plus grand nombre de personnes déplacées depuis la Seconde Guerre Mondiale. A ce jour, on estime le nombre de personnes tuées à environ un demi-million ; Le nombre de déplacés à environ 12 millions ; Ceux souffrant de la faim dans les dénommés “sièges de la faim” autour de 1 million (53 villes et communautés dont 50 assiégées par le régime syrien). Par ailleurs, au moins 100 000 prisonniers ont disparu dans les prisons du régime (1)

Des actions, véritables crimes de guerre, sont menées quotidiennement de façon délibérée par les forces aériennes syriennes contre des hôpitaux, des écoles et des endroits vitaux comme les boulangeries ou marchés de légumes. Ces bombardements ciblés constituent des campagnes systématiques contre les civils : parfois plus de trois hôpitaux civils sont bombardés en un seul jour, souvent en utilisant la “double frappe”, à savoir un premier bombardement, puis un second une fois les secours arrivés, tuant souvent les secouristes en mission. (2)

Lire la suite : Mettre fin aux crimes de guerre en Syrie, aux...

Déclaration des droits paysans : l'expérience indonésienne

Article paru dans le journal d'Uniterre

Pendant une semaine, plus d’une vingtaine de délégués paysans étaient présents à Genève. L’objectif était de s’assurer que nos revendications principales concernant le revenu, l’accès aux marchés, à la terre, aux semences, à la biodiversité, à la souveraineté alimentaire soient conservées dans le texte révisé de la Déclaration. Ci-après, nous publions 3 interview basées sur les interventions de nos collègues indonésiens lors de la soirée publique organisée à Genève. Ils ont effectué un travail admirable au niveau de leur législation nationale.

C’est au début des années 2000 que le syndicat paysan indonésien (SPI) a accepté d’être le leader du processus des droits paysans au sein de La Via Campesina. Les 3 délégués présents à Genève expliquent ce que cela a représenté.

Lire la suite : Déclaration des droits paysans : l'expérience...

30 juin : journée mondiale pour la libération d'Andres Bodalo

Communiqué du SOC-SAT

Le 30 Juin 2016 marquera l'anniversaire des trois mois d'emprisonnement de notre camarade Andrés Bódalo. Il est emprisonné en raison de sa participation en 2012 à une manifestation. En réalité, il fait surtout les frais de la politique de criminalisation du SOC-SAT et des protestations sociales en général qui sévit à l'heure actuelle dans tous l’État espagnol. Le SOC-SAT (Sindicato de Trabajadores Andaluz) appelle jeudi 30 juin, à une journée internationale pour la liberté d'Andrés Bódalo et contre répression syndicale. Manifestez, organisez des événements devant les délégations gouvernementales dans les différentes régions d'Espagne ou devant les ambassade d'Espagne dans vos pays. Signez la pétition demandant sa libération sur : http://www.indultobodalo.info/

Lire la suite : 30 juin : journée mondiale pour la libération...

France, mouvement social : La répression comme politique

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

(Bagnolet, le 8 juin 2016) Après trois mois de mobilisation contre la Loi travail, les condamnations pleuvent, tout comme les coups sur les manifestants. Des centaines d’arrestations ont été effectuées, souvent dans des conditions violentes et humainement inacceptables, comme si le simple fait d’exercer son droit à manifester était devenu illégal. Aujourd’hui, des dizaines de militants sont condamnés à des peines allant jusqu’à plusieurs mois de prison ferme sur la base d’éléments dont la valeur laisse clairement à désirer.

Lire la suite : France, mouvement social : La répression comme...

Sous-catégories

Informations supplémentaires