Les agro-carburants industriels provoquent la faim et la pauvreté

Document de position Via Campesina


Les petits paysans nourrissent le monde

Présenté aux médias le 24 juin dernier à Djakarta lors de la Conférence Internationale sur les Droits paysans. «Droit à cultiver, droit à nourrir, droit à manger »

L’actuelle vague massive d’investissements dans la production d’énergie issue de la culture et de la transformation industrielles de matières premières végétales comme le maïs, le soja, l’huile de palme, la canne à sucre, l’huile de colza, etc. ne résoudra ni la crise climatique, ni la crise énergétique. Elle aura des conséquences sociales et environnementales désastreuses, en créant une nouvelle menace très sérieuse pour la production alimentaire des petits paysans et la réalisation de la souveraineté alimentaire de la population mondiale.

Lire la suite : Les agro-carburants industriels provoquent la...

Nous les paysans et paysannes sommes la solution à la faim dans le monde

Distribué par Via Campesina à la réunion plénière de la CBD le 22 mai 2008

Depuis des millénaires, les paysans et les paysannes développent et conservent la biodiversité agricole: en reproduisant les semences, en les échangeant et en les adaptant aux conditions climatiques, nous garantissont la durabilite de l'agriculture, la sécurité et la souverainete alimentaire.

Face a la crise alimentaire mondiale et a ses effets dramatiques, les multinationales proposent une nouvelle révolution verte en Afrique pour augmenter la productivité. Bien que les termes de “durabilité”, de “méthodologie participative” et de “gestion de la biodiversité” soient largement utilises, ce sont les memes recettes que celles qui ont genere la crise actuelle et la destruction croissante de la biodiversite qui sont mises en avant.

Lire la suite : Nous les paysans et paysannes sommes la...

Manifestation contre l'accord entre le Brésil et l'Allemagne sur les agrocarburants

Multithumb found errors on this page:

There was a problem loading image http://www.viacampesina.org/main_en/images/stories/agrofuel_action_01.jpg

Des paysans allemands et brésiliens de la Via Campesina ont participé ensemble mardi 13 mai à une action à Bonn, en Allemagne, pour dénoncer la signature d'un accord d'approvisionnement d'agrocarburants entre Merkel et Lula.

b_350_0_16777215_00___images_stories_agrofuel_action_02.jpg

Gentil Couto Vieira du Mouvement des Sans Terres au Brésil a prévenu que les agrocarburants permettront aux grandes entreprises d'augmenter leur main mise sur les terres, l'eau et les semences, au détriment des communautés paysannes et indigènes et de la biodiversité. L'ancien président de la COP, le Brésil, et le nouveau, l'Allemagne, sont-ils tellement indifférents à leur devoir vis à vis de la biodiversité pour signer justement maintenant un accord qui exprime combien pour eux les intérêts financiers comptent plus que les droits des populations et le future de la planète?

Protocole de Biosécurité et Convention sur la Biodiversité: Non à la privatisation de la biodiversit

L'agriculture paysanne, solution aux défis de la biodiversité et du changement climatique

Position de la Via Campesina


En mai 2008 se tiendront à Bonn, en Allemagne, la 4e Réunion des Parties du Protocole de Biosécurité (MOP4, aussi appelé « Protocole de Carthagène ») et la 9e Conférence des Parties de la Convention sur la Diversité Biologique (CBD, COP9).

Les paysannes et les paysans du monde conservent et renouvellent depuis des millénaires la biodiversité végétale et animale. Face aux graves menaces qui pèsent aujourd'hui sur la biodiversité à la fois sauvage et agricole, nous appelons les gouvernements signataires de la Convention sur la Biodiversité à reconnaître le rôle primordial des agricultures paysannes pour lutter contre l'érosion de la biodiversité et les changements climatiques et nous leur demandons de réorienter de façon radicale les politiques nationales et internationales qui anéantissent les communautés rurales du monde entier. Nous les mettons en garde contre les fausses solutions -les OGM, les agrocarburants et les monocultures forestières soit-disant « pièges à carbone », qui, loin de répondre aux problèmes, aggravent la situation en marginalisant encore plus les petits producteurs.

Lire la suite : Protocole de Biosécurité et Convention sur la...

Informations supplémentaires