“Les députés ont trahi le peuple", a dit Ibrahima Coulibaly

Biosécurité et introduction des OGM au Mali

Par Moussa Touré, 14 novembre 2008, Le Soir de Bamako

Afin de montrer leur opposition, et d’attirer l’attention des députés sur les conséquences que peuvent entraîner l’adoption d’un projet de loi sur la biotechnologie dans notre agriculture, la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali (CNOP) a organisé, ce jeudi 13 Novembre 2008, un sit-in devant l’Assemblée nationale... Et cela, au moment même où les élus s’apprêtaient à examiner ledit projet de loi.
En plus du président de la CNOP , M. Ibrahima Coulibaly, la manifestation a enregistré la présence d’autres responsables et beaucoup de membres de l’organisation. Ainsi, sur les banderoles des manifestants, on pouvait lire : “Monsanto : société criminelle aux USA et dans le monde ! ” ; “OGM : un aller simple pour un nouvel enfer de dépendance semencière !” ; “OGM : ni dans mon champ, ni dans mon assiette !” ;  “OGM sans transparence : destruction de notre pays ! ” ; “OGM : la Loi d’Orientation Agricole (LOA) est en train d’être violée et piétinée ! ”...

Lire la suite : “Les députés ont trahi le peuple", a dit...

Intervention de LVC à la conférence de la Convention sur la Diversité Biologique

José Oviedo - Bonn, Allemagne, 19 mai 2008

Bonjour à tous et à toutes,
Au nom de la Via Campesina, je vous remercie pour l'opportunité qui nous est donnée dans cette neuvième réunion de la Conférence des parties, d'exprimer la position et les demandes de notre organisation sur les questions de biodiversité. Nous sommes un mouvement paysan international, présent dans plus de 60 pays en Amérique, Asie, Afrique et Europe, et représentant des millions de petits paysans et paysannes. Je suis moi-même producteur de légumes et des céréales au Costa Rica.

Lire la suite : Intervention de LVC à la conférence de la...

Les agro-carburants industriels provoquent la faim et la pauvreté

Document de position Via Campesina


Les petits paysans nourrissent le monde

Présenté aux médias le 24 juin dernier à Djakarta lors de la Conférence Internationale sur les Droits paysans. «Droit à cultiver, droit à nourrir, droit à manger »

L’actuelle vague massive d’investissements dans la production d’énergie issue de la culture et de la transformation industrielles de matières premières végétales comme le maïs, le soja, l’huile de palme, la canne à sucre, l’huile de colza, etc. ne résoudra ni la crise climatique, ni la crise énergétique. Elle aura des conséquences sociales et environnementales désastreuses, en créant une nouvelle menace très sérieuse pour la production alimentaire des petits paysans et la réalisation de la souveraineté alimentaire de la population mondiale.

Lire la suite : Les agro-carburants industriels provoquent la...

Nous les paysans et paysannes sommes la solution à la faim dans le monde

Distribué par Via Campesina à la réunion plénière de la CBD le 22 mai 2008

Depuis des millénaires, les paysans et les paysannes développent et conservent la biodiversité agricole: en reproduisant les semences, en les échangeant et en les adaptant aux conditions climatiques, nous garantissont la durabilite de l'agriculture, la sécurité et la souverainete alimentaire.

Face a la crise alimentaire mondiale et a ses effets dramatiques, les multinationales proposent une nouvelle révolution verte en Afrique pour augmenter la productivité. Bien que les termes de “durabilité”, de “méthodologie participative” et de “gestion de la biodiversité” soient largement utilises, ce sont les memes recettes que celles qui ont genere la crise actuelle et la destruction croissante de la biodiversite qui sont mises en avant.

Lire la suite : Nous les paysans et paysannes sommes la...

Informations supplémentaires