GM pommes de terre "Amflora" - la Commission défie les paysan(ne)s et la biodiversité

La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) est consternée par la décision prise hier par la Commission européenne d'autoriser la pomme de terre BASF Amflora malgré l'opposition de la grande majorité des agriculteurs et de la société civile en Europe. Il s'agit d'une tentative claire de la Commission Européenne de forcer l’agenda en faveur de l’industrie des technologies génétiques.

«Il est inacceptable que la Commission européenne soit autorisée ainsi à autoriser des produits controversés, tels que les OGM" explique Josie Riffaud, membre du comité de la Coordination Européenne Via Campesina. "Un tel agissement met en danger le processus démocratique ainsi que la transparence et donne du crédit à l’allégation affirmant que les politiques de l'UE répondent à l’industrie plutôt qu’aux intérêts des citoyens et
menace ainsi la foi des citoyens en l'UE" a-t-elle ajouté.

Lire la suite : GM pommes de terre "Amflora" - la Commission...

Semer l'avenir – récolter la diversité!

5ème rencontre du réseau européen de semences 'Libérons la Diversité!'

Volkshaus, Graz, Autriche, du 25 au 27 Mars 2010

L'année 2010 sera déterminante pour les conflits existants à propos des droits de propriété  intellectuelle sur les semences. L'UE veut mettre en place une législation commune pour tous les pays européens. Ne trouvera-t-on désormais sur le marché des semences que des variétés industrielles, tandis que les variétés régionales et paysannes seront confinées dans les musées et les jardins conservatoires? Tous les signes révèlent que la révision de la législation profite aux multinationales semencières pour étendre encore davantage leur mainmise. La mise en application des directives de l'UE sur les variétés non-industrielles de conservation rend leur diffusion difficile en imposant des limites géographiques et de quantités.

Lire la suite : Semer l'avenir – récolter la diversité!

Un pas considérable vers un véritable engagement de la FAO en faveur des droits des paysans ?

Communiqué de presse - Organisations de la Société Civile

(Tunis, le 8 juin 2009) Après quatre jours de négociations mouvementées entre 121 gouvernements lors de la réunion du Traité de la FAO sur l’utilisation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, qui s’est tenue en Tunisie, les tentatives de blocage du Canada ont été dépassées. A minuit, jeudi dernier, le Brésil a lu, face à une assemblée plénière fatiguée, une résolution amendée portant sur les droits des agriculteurs, qui a converti la tension prédominant entre les représentants en soulagement et enthousiasme.

Lire la suite : Un pas considérable vers un véritable...

Traité sur les semences: Déclaration de Via Campesina

Aux membres du Comité directeur du Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Agriculture et l’Alimentation,

La multiplication et l’aggravation des crises alimentaires, économiques, énergétiques et climatiques contraint les paysans de toutes les régions du monde à adapter leurs systèmes de culture à l’accélération des changements de leur environnement. La conservation dynamique et l’utilisation durable de la biodiversité cultivée, des agrosystèmes, des systèmes sociaux et des savoirs paysans associés sont au centre de cette adaptation dont dépend la nourriture des générations futures.

Cette biodiversité ne peut être conservée et renouvelée sans la reconnaissance des droits des agriculteurs définis par le TIRPAA, notamment leurs droits définis à l’article 9 de conserver, utiliser, échanger et vendre leurs semences de ferme, de participer aux décisions nationales et de protéger leurs savoirs traditionnels. Or, malgré de nombreuses déclarations politiques et scientifiques sur la nécessité de développer la conservation à la ferme, la majorité des pays signataires du Traité interdisent l’exercice de ces droits collectifs. Ils les remplacent par les droits privés de propriété intellectuelle sur les semences qui permettent à une dizaine de firmes semencières multinationales de se proclamer propriétaires de l’ensemble de la biodiversité existante.

Lire la suite : Traité sur les semences: Déclaration de Via...

Informations supplémentaires