campanias lvc fr.fw

Tunis 2013: Dépendre des semences industrielles, c'est perdre notre souveraineté alimentaire

Il est devenu indispensable de défendre les semences. Au cours des 20 à 30 dernières années, les multinationales cherchant à contrôler et commercialiser les bases mêmes de l'agriculture s'en sont pris de plus en plus violemment aux pratiques autrefois considérées comme normales, notamment la culture, la sélection, la conservation et l'échange des semences chez les paysans. Cette question a été traitée lors d'un atelier sur les semences paysannes, co-organisé par la Via Campesina, GRAIN et ETC, à Tunis le 28 mars 2013 dans le cadre du Forum Social Mondial.

Selon Nandini Jairam, membre de la Via Campesina et paysanne en Inde dans le Karnataka, l'agriculture paysanne repose sur quatre piliers: la terre, l'eau, les semences et les paysans.

Lire la suite : Tunis 2013: Dépendre des semences...

Mexique, 31 Janvier , grande marche contre le maïs transgénique

Lettre de soutien de La Via Campesina aux grévistes de la faim de l'UNORCA

A l’attention de:

Gouvernement du Mexique

Médias mexicains et mondiaux

L’Union nationale des Organisations paysannes autonomes régionales du Mexique (UNORCA)

Lundi, 28 janvier 2013

En tant que coordinateur de La Via Campesina, mouvement mondial de petits agriculteurs et de paysans, je m’adresse à vous tous pour exprimer mon soutien total à mes camarades leaders paysans de l’UNORCA au Mexique, qui protestent pour stopper l’autorisation imminente par le gouvernement mexicain de planter à grande échelle du maïs OGM. Depuis mercredi dernier, 23 janvier, ils ont organisé un rassemblement et mènent une grève de la faim devant le Monument Angel à Mexico City, monument qui commémore l’indépendance du Mexique de l’Espagne. Ils luttent maintenant contre une nouvelle forme de colonialisme.

Lire la suite : Lettre de soutien de La Via Campesina aux...

Mexique, grève de la faim contre le maïs génétiquement modifié, en images

24  Janvier  2013, Mexico. - Aujourd'hui, les jeûneurs et leurs partisans se sont reveillés sur la place de l'Ange de l'indépendance de leur deuxième journée de grève de la faim et de sit-in contre l'approbation de mise en culture à grande échelle au Mexique de maïs transgénique.

Les grévistes sont toujours sous une surveillance étroite des forces de police. Bien qu'ils sont confrontés à un temps particulièrement froid, ils restent résolus dans leurlutte et appelle tous les hommes à rejoindre le campement - même pour une heure -et à signer le manisfeste du Maïs, consultable ici en anglais et espagnol et bientôt en français. 

Lire la suite : Mexique, grève de la faim contre le maïs...

Informations supplémentaires