campanias lvc fr.fw

Allemagne : Manifestation internationale pour des aliments sans OGM

Dominik Crimi

(Zürich, 12 août 2015) Le 22 août 2015 se déroulera une marche de Zürich au centre de recherche Reckenholz, rebaptisé pour l'occasion Schreckenholz. En ce moment sont cultivés à cet endroit des pommes de terre cisgéniques (OGM) et plusieurs céréals OGM. L'expérimentation est octroyée par OFEV jusqu'en octobre 2019.

Les pommes de terre devraient avoir une résistance contre le mildiou. Des chercheurs de l'université de Wageningen (NL) ont transféré les gènes d'une pomme de terre sauvage à ces dernières. Auparavant, le centre de recherche Reckenholz proche de Zürich avait alors une place de renom dans le paysage de la recherche. Des céréals conventionnelles, qui encore aujourd'hui sont appréciées par des agriculteurs en Suisse comme à l'étranger et sont très productives, furent misent en culture là-bas avec succès. Aujourd'hui, cependant, SchRenckenholz est un lieu tombé dans la déchéance, où l'EPFZ et le secteur du génie génétique prennent leurs aises, malgré le vaste rejet du peuple européen et suisse et les énormes risques pour l'homme.

Lire la suite : Allemagne : Manifestation internationale pour...

France : CRUISER, Confédération paysanne 2 - Ministre/Syngenta 0

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

(Bagnolet, le 2 Juillet 2015) Le tribunal Administratif de Versailles a annulé mardi deux décisions du ministre de l’Agriculture d’autorisations des insecticides Cruiser 350 et Cruiser FS donnant raison à la Confédération paysanne. Bien qu’intervenant après une suspension européenne des pesticides à base de thiamétoxam concernant les deux produits de Syngenta, cette décision a son importance. Elle montre en effet que ni l’ANSES ni le ministère de l’Agriculture n’ont tenu compte des exigences de la règlementation en vigueur pour donner leur avis et autorisation. 

Lire la suite : France : CRUISER, Confédération paysanne 2 -...

Le Venezuela et le MST luttent contre les transnationales en produisant des semences autochtones

(Los Caquetíos , le 15 mai 2015) L’initiative a pris corps ce samedi 15 mai avec le semis par les organisations communales et paysannes de deux premiers hectares de maïs, dans l’unité de Production Sociale Agricole (Upsa) « Los Caquetíos », située sur l’ancienne route Barquisimeto-Yaritagua  (État de Lara, centre occidental du pays). La variété de maïs “Guanape” permet de produire entre 6 et 7 tonnes de semences par hectare. Le plan comprend d’autres semences de légumes comme la tomate, l’oignon, le piment rouge et le persil produits par l’Institut National de Recherches Agricoles (Inia) et concerne dans une première phase, la mise en culture de 38 hectares de semences agro-écologiques, pour être étendu à la région orientale du pays et dans les états d’Aragua et de Carobobo.

Cette avancée est le fruit d’un accord de coopération entre le Mouvement des Travailleurs Ruraux sans Terre du Brésil, représenté par Celia Rodrigues et Messilene Gorete, coordinatrices de la Brigade Internationaliste Apolônio de Carvalho, le Ministère vénézuélien de l’Agriculture et des Terres dont l’actuel titulaire est José Luis Berroterán, et la FAO (Nations Unies).

Lire la suite : Le Venezuela et le MST luttent contre les...

France - Flavescence dorée : Relaxe pour Thibault Liger-Belair !

Bagnolet, le 19 mai 2015
COMMUNIQUE DE PRESSE

Refuser un traitement insecticide systématique, quand il est avéré qu'il existe des alternatives qui pourraient aisément être mises en place, n'est pas un crime. La convocation au tribunal correctionnel du Rhône de Thibault Liger-Belair, viticulteur en Bourgogne, est une nouvelle provocation dans une affaire sanitaire, celle de la flavescence dorée, qui pourrait être gérée autrement.

Ces méthodes brutales de traitements insecticides systématiques et obligatoires ne résolvent pas les problèmes de contamination dans la vigne, mais participent à l'empoisonnement de l'environnement et des humains qui y vivent. La Confédération paysanne dénonce depuis longtemps l'absurdité de ces méthodes de lutte qui dévastent des départements entiers depuis plus de vingt ans alors que la cicadelle et la flavescence dorée sont toujours là. Pourquoi ? Parce que le traitement des plants viticoles à l'eau chaude n'est toujours pas obligatoire avant leur sortie de pépinières. C'est essentiellement par le biais de plants contaminés que s'installe la flavescence dorée dans les vignes. Sa propagation par la cicadelle n'est que secondaire.

Lire la suite : France - Flavescence dorée : Relaxe pour...

Informations supplémentaires