France : Fauchage colza muté :Soyons cohérents sur les OGM !

Communiqué de Presse de la Confédération paysanne

 

Abeille-colza.jpg(Bagnolet, le 17 juin 2014) - La Confédération paysanne apporte tout son soutien aux Faucheurs qui ont détruit hier neuf parcelles expérimentales de colza muté. En effet, alors que la culture des maïs OGM a été interdite en France, autoriser la libre circulation de colza muté non étiqueté est parfaitement incohérent ! 

Ces plantes VrTH (Variétés rendues tolérantes aux herbicides) conduiront inévitablement à une utilisation accrue d’herbicides. Par ailleurs, la contamination massive des autres champs de colza, ainsi que de toutes les autres cultures agricoles et des plantes sauvages et apparentées, sera inévitable. Leur laisser le champ libre va donc clairement à l’encontre de l’agroécologie prônée par Stéphane Le Foll. Cela correspond par contre à la volonté des lobbies qui a permis l’assouplissement de la règlementation européenne !

Le gouvernement peut et doit retirer les semences de colza muté du marché ! Il faut cesser de se défausser et avoir enfin une politique agricole cohérente, et tournée vers un avenir qui ne soit pas celui des multinationales mais celui d’un environnement sain et d’une alimentation de qualité.

Contacts :
Guy Kastler, Responsable de la Commission OGM : 06 03 94 57 21
Laurent Pinatel, Porte-parole national : 06 80 58 97 22
Elina Bouchet, Chargée de communication : 06 95 29 80 78

France : Procès de Colmar : 54 Faucheurs d'OGM relaxés !

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

b_350_0_16777215_00___images_stories_biodiversty_faucheurscolmarscaled.jpg(Bagnolet, le 14 mai 2014) C’est une nouvelle victoire pour tous les opposants aux OGM : la Cour d’appel de Colmar vient de relaxer les 54 militants qui avaient fauché une parcelle de vigne OGM de l’INRA en 2010. Une première ! La Cour a même estimé que l’arrêté ministériel autorisant cet essai était illégal ! Après les victoires obtenues ces dernières semaines à l’Assemblée nationale, au Sénat et devant le Conseil d’Etat, cette décision vient confirmer la prise en compte par les autorités du refus par le plus grand nombre des cultures OGM.

Lire la suite : France : Procès de Colmar : 54 Faucheurs d'OGM...

France : deux grandes avancées contre la confiscation des semences et de notre nourriture !

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

b_350_0_16777215_00___images_stories_biodiversty_masOGM.jpg(Bagnolet, le 06 mai 2014 ) La Confédération paysanne se félicite de l'interdiction des cultures de maïs OGM - confirmée le 5 mai par le Sénat et le Conseil d'État -, ainsi que de l'annonce de l'opposition du Ministre de l'agriculture aux brevets sur les caractères « natifs » des plantes - le 28 avril au Haut Conseil des Biotechnologies. Les OGM et les brevets sur le vivant n'ont qu'un seul objectif : permettre à quelques multinationales de contaminer et de s'approprier la totalité des semences, des animaux reproducteurs et des micro-organismes qui permettent aux paysans de transformer ce que nous offre la nature en nourriture. Le gouvernement a choisi de freiner cette confiscation, c'est un grand pas vers la souveraineté alimentaire.

Lire la suite : France : deux grandes avancées contre la...

Idées reçues et mesures indispensables pour préserver les semences paysannes

 

b_350_0_16777215_00___images_stories_biodiversty_bandeau_web_10ansRSP.jpgA L'occasion de ses 10 ans, le Réseau Semences Paysannes a produit plusieurs documents pour sensibiliser ses concitoyens quant à l'importance de préserver les semences paysannes. Un premier document intitulé "10 idées reçues sur les semences" invitent à revisiter les affirmations péremptoires qui circulent sur les semences, et propagées par l'industrie semencière.

Dans un deuxième document, "10 mesures pour que vivent les semences paysannes" les organisations réunies au sein du collectif “Semons la biodiversité” ont décidé d'alerter les citoyens et les élus afin d'obtenir l'application de 10 mesures indispensables pour assurer la préservation et le renouvellement de la biodiversité cultivée. 

 

Informations supplémentaires