campanias lvc fr.fw

Nouvelle publication - Les lois semencières qui criminalisent les paysans : résistance et luttes

La Via Campesina | GRAIN
Communiqué de presse
 - 8 avril 2015

Pour publication immédiate

Les semences paysannes, base de la production alimentaire, sont attaquées de toutes parts. Dans de nombreux pays, les lois votées sous pression des grandes entreprises limitent de plus en plus l’utilisation que les paysans peuvent faire de leurs semences. La conservation et la réutilisation des semences, une pratique millénaire à base de l’agriculture, est ainsi rapidement devenue une pratique criminelle.

Il faut agir ! Un nouveau livret et un poster édités par La Via Campesina et GRAIN exposent la façon dont les multinationales et les gouvernements s’y prennent pour freiner l’échange et la protection des semences par les paysans ; mais ces derniers ne se laissent pas faire.

Selon Guy Kastler de La Via Campesina : « Le contrôle des semences doit se trouver entre les mains des paysans et des paysannes. C’est ce principe, base même des procédés de production, qui assure la souveraineté alimentaire des communautés rurales et des populations urbaines face aux multinationales et leurs énormes profits. Au cours des siècles, les paysans ont trié et sélectionné des milliers de variétés de semences qui ont fait le chemin jusqu’à notre époque et se retrouvent maintenant à la base des régimes alimentaires du monde entier ».

Lire la suite : Nouvelle publication - Les lois semencières qui...

Protégeons Nos Semences, Nos Animaux, Nos Levures Et Nos Ferments De La Biopiraterie!

Les paysans sélectionnent depuis des millénaires des semences, des animaux et des micro-organismes, outils indispensables au travail agricole. Ce sont aussi les éléments de base de la sécurité et de la diversité alimentaire de tous.

Aujourd’hui, dans les territoires d’outre-mer comme en métropole, une course de vitesse est lancée. Qui sera le plus rapide à caractériser, identifier et cataloguer ces ressources-là, ainsi que les savoirs traditionnels qui les accompagnent?

D’un côté les multinationales veulent accéder à cet énorme trésor. De l’autre, les paysans et les communautés indigènes souhaitent que leur travail et leurs innovations soient considérés et reconnus, mais surtout qu’ils puissent continuer à y avoir accès. Ils exigent que leur outil de travail ne puisse pas être piraté par les multinationales.

Lire la suite : Protégeons Nos Semences, Nos Animaux, Nos...

OGM : Le marché de dupes de l'Union européenne

COMMUNIQUE DE PRESSE - Confédération Paysanne

Bagnolet, le 14 janvier 2015 - Le Parlement européen vient d'adopter une législation permettant aux États d'interdire la culture d'OGM sur leur territoire. En d'autres termes, il fait le choix de les laisser seuls face aux multinationales semencières. Lorsqu'elles s'estimeront lésées, ces entreprises pourront désormais attaquer les Etats devant une instance d'arbitrage.

Ces instances n'accepteront aucun autre motif d'interdiction que les évaluations sanitaires et environnementales, celles-là mêmes qui auront permis à l'Europe d'autoriser les OGM, et qui ne seront donc plus contestables ! L'Organisation mondiale du commerce rend déjà cela possible, et ce pouvoir sera amplifié avec les Accords de libre-échange (ALE) en cours de signature avec des pays (Canada et États-Unis) où la culture des OGM est largement autorisée.

Lire la suite : OGM : Le marché de dupes de l'Union européenne

Rome : Droit des agriculteurs et utilisation durable des semences

Comité de sécurité alimentaire, Side Event, contribution de La Via Campesina, Guy Kastler

(Rome, le 14 Octobre 2014) - L'existence du système multilatéral d'échange de semences du TIRPAA a fait naître l'idée que nous disposons d'un réservoir durable de ressources phytogénétiques permettant d'assurer la sécurité semencière mondiale pour de longues années et qu'il n'est pas utile de s'en préoccuper. Or, aujourd'hui la survie du système multilatéral est menacé par les brevets tandis que l'industrie se heurte à l'accélération de l’obsolescence de ses innovations.

Le développement des semences paysannes est indispensable à la sécurité alimentaire

Croiser entre elles en un très bref laps de temps toutes les semences de la planète et aujourd'hui en manipuler les gènes, les paysans ne savent pas le faire, la recherche et l'industrie l'ont fait. Cela a généré de nombreuses innovations, mais :

- les semences sélectionnées en station ou au laboratoire ont perdu toute capacité d'adaptation locale. Les gains de rendements des monocultures industrielles dépendent des engrais et des pesticides chimiques qui génèrent de nombreux dommages sanitaires et environnementaux et ne sont plus acceptés socialement ;

- la recherche de la plante élite et des économies d'échelle a provoqué une immense perte de diversité intra et intervariétale : ces plantes ne sont plus capables de s'adapter aux changements, notamment à la brutalité des changements climatiques et aux nouvelles maladies générées par les monocultures et l'accélération des échanges au niveau mondial. L'obsolescence de plus en plus rapide des variétés industrielles qui en résulte fragilise les systèmes agricoles qui en dépendent.

Lire la suite : Rome : Droit des agriculteurs et utilisation...

Informations supplémentaires