Suisse : Pour un changement de cap de la politique agricole

Communiqué de presse de Uniterre

(Lausanne, le 27 avril 2016) La chancellerie fédérale confirme l’aboutissement de l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous »

Le syndicat paysan Uniterre et l’autre syndicat, deux organisations membres de La Via Campesina, ainsi que plus de 70 organisations alliées, permettent à la Suisse d’amorcer enfin un vrai débat public sur nos politiques agricoles et alimentaires. En effet, avec 108'680 signatures validées par la chancellerie fédérale sur les 131'600 reçues, nous sommes heureux de pouvoir annoncer l’aboutissement de cette première étape.

Lire la suite : Suisse : Pour un changement de cap de la...

Pour nourrir le Québec, donnons une place aux paysans

L’Union paysanne lance la campagne « Pour nourrir le Québec… donnons une place aux paysans ». Cette campagne demande au ministre Pierre Paradis de rapatrier la gestion du hors-quota[1]1 au sein du MAPAQ afin que son contrôle échappe aux cartels qui le gèrent. Nous sommes nombreux à s’être buté à des refus des offices de producteurs depuis 20 ans.

Si vous avez pris le temps de lire notre document « Vers une gestion de l'offre 2.0 au Canada », vous avez pu constater que le Québec, et de loin,  est l’endroit au Canada le plus restrictif en matière de hors-quota au Canada. Par exemple, alors que vous ne pouvez pas produire plus de 100 poulets au Québec, il est possible d’en faire plus de 1000 et même 2000 dans l’Ouest Canadien. Le constat est semblable dans les œufs et le dindon. Voir le tableau

Lire la suite : Pour nourrir le Québec, donnons une place aux...

Transformer ! Résister ! Construire !

Appel à la participation pour la préparation du 2ième Forum Nyéléni Europe

(Bruxelles, 24 mars 2016) Ceci est un appel à la mobilisation pour la participation au 2e Forum Nyéléni européen pour la Souveraineté Alimentaire. Le mouvement Nyéléni Europe rassemble des agriculteurs-trices, des pêcheurs-euses, des éleveurs-euses, des peuples autochtones, des consommateurs-trices, des ONG, des syndicats, des organisations de protection de l’environnement, de développement, de recherche et de défense des droits humains, des mouvements pour l’alimentation de proximité et bien d’autres encore, dans le but d’améliorer les initiatives existantes en matière de souveraineté alimentaire et renforcer notre action au niveau local, national, régional et international.

Lire la suite : Transformer ! Résister ! Construire !

Quand la souveraineté alimentaire avance sur un coin du globe, c'est l'ensemble de notre mouvement qui avance.

Texte de soutien de la Via Campesina

(Harare, le 21 mars 2016) Il y a quasiment 10 ans, plus de 500 représentants de plus de 80 pays, d’organisations de paysans, de pêcheurs traditionnels, de peuples autochtones, de peuples sans terre, de travailleurs ruraux, de migrants, d’éleveurs nomades, de communautés habitant les forêts, de femmes, de jeunes, de consommateurs, de mouvements écologistes et urbains, se sont réunis dans le village de Nyéléni à Sélingué, au Mali. Ils ont produit alors, la déclaration de Nyéléni qui reposait clairement les principes de la souveraineté alimentaire et mettait en avant l'importance pour tous de travailler pour que la « souveraineté alimentaire soit considérée comme un droit humain fondamental, reconnu et respecté par les communautés, les peuples, les états et les organes internationaux ».

Lire la suite : Quand la souveraineté alimentaire avance sur un...

Informations supplémentaires