campanias lvc fr.fw

France : Sortir de l’impasse dans la filière bovins viande

Lettre ouverte de la Confédération Paysanne à M. Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

Monsieur le Ministre,

(Bagnolet, le 20 mai 2015)  Considérant que :

  • Les cours volatils de la viande bovine ne peuvent rémunérer de façon pérenne les éleveurs ;

  • Dans la nouvelle PAC, de nombreux producteurs de viande bovine vont voir leur niveau d’aides diminuer alors que leurs revenus sont parmi les plus faibles du secteur agricole ;

  • Les difficultés de transmission dans la filière viande bovine sont particulièrement prégnantes ;

  • La succession de plans d’urgence ne répond pas à la crise structurelle du secteur. La réforme des cotations, le plan compétitivité, la mise en place d’une cellule export, l’observatoire des prix et des marges sont des tentatives avortées pour construire un avenir serein à la filière bovine.

    Lire la suite : France : Sortir de l’impasse dans la filière...

Des milliers de fermes laitières européennes en voie d'extinction

Communiqué de presse, Bruxelles le 31  mars 2015

ECVC dénonce l'industrie laitière européenne qui annonce la fin du système de quotas en imposant des prix en dessous des coûts de production et des conditions de misère

"Des milliers de fermes laitières européennes en voie d'extinction"

La Coordination Européenne Via Campesina dénonce la fin du système des quotas laitiers, officielle dès le 1er avril, qui implique l'abandon des producteurs et des productrices laitiers européens au profit des pratiques abusives de l'industrie et de la distribution.

L'industrie choisira les dates, les prix, les paramètres de qualité et les zones de collecte. Elle menace ainsi un modèle social et durable de production laitière basé sur les exploitations familiales disséminées dans tout le monde rural européen. Elle oriente le secteur vers un avenir où il y aura moins d'exploitations industrielles mais de plus grande taille, peu d'emploi, une utilisation massive d'antibiotiques et d'agrotoxiques, intolérables du point de vue écologique et concentrées dans peu de régions.

Lire la suite : Des milliers de fermes laitières européennes en...

Suisse: la sécurité de l'approvisionnement laitier, aliment de base, est mise en danger

La crise laitière actuelle est en train de faire des dégâts massifs et irrévocables dans la production laitière paysanne suisse. Aujourd'hui la sécurité de l'approvisionnement laitier, aliment de base, est mise en danger.

A la presse

 
Lausanne, le 18 février 2015 - La crise laitière actuelle est en train de faire des dégâts massifs et irrévocables dans la production laitière paysanne suisse. Aujourd'hui la sécurité de l'approvisionnement laitier, aliment de base, est mise en danger.

Il y a six ans, l'Etat s'est retiré de la gestion du marché laitier. L'intention était de faire confiance à la raison des acteurs du marché laitier. De nombreuses décisions fondées sur des intentions louables, communiquées à grand renfort médiatique n'ont jamais été appliquées. Jusqu'à ce jour les producteurs de lait n'ont pas de contrat d'achat de lait à signer. Ils sont exclus de la planification du marché laitier.



Lire la suite : Suisse: la sécurité de l'approvisionnement...

Souveraineté alimentaire : 5 étapes pour refroidir la planète et nourrir sa population

1. Prendre soin des sols. L'équation alimentation/climat plonge ses racines dans la terre. Le développement de pratiques agricoles non durables au cours du siècle dernier a conduit à la destruction de 30 à 75 % de la matière organique sur les terres arables, et 50 % de la matière organique sur les pâturages et les prairies. Cette perte massive de matière organique est responsable de 25 à 40 % de l'excédent actuel de CO2 dans l'atmosphère de la terre. Mais la bonne nouvelle est que le CO2 que nous avons envoyé dans l'atmosphère peut être remis dans le sol, tout simplement en rétablissant les pratiques que les petits agriculteurs mettent en œuvre depuis des générations. Si des politiques et des mesures incitatives adaptées étaient mises en place dans le monde entier, les teneurs en matière organique des sols pourraient être rétablies aux niveaux de l'agriculture préindustrielle dans un délai de 50 ans, soit à peu près le temps que l'agriculture industrielle a pris pour les réduire. Cela permettrait d'éliminer entre 24 et 30 % du total des émissions mondiales actuelles de gaz à effet de serre.

Lire la suite : Souveraineté alimentaire : 5 étapes pour...

Informations supplémentaires