Féminicides et Impunité: Une crise humanitaire en Amérique Centrale, et un problème mondial croissant

b_350_0_16777215_00___images_stories_womenrally_photo8scaled.jpgLa République du Salvador présente le plus haut taux de féminicides dans le monde, avec 2250 meurtres de femmes entre 2010 et 2013. Le Guatemala se retrouve en troisième position et le Honduras est le septième à présenter le taux le plus élevé. Au Guatemala, seulement 2% des cas de femmes assassinées ont été examinés en 2013 alors qu’au Honduras, moins de 2% des cas ont fait l’objet d’une enquête. Concernant les cas qui d’une manière ou d’une autre sont rendus au tribunal au Guatemala, 90% des prévenus ne sont pas condamnés. Il en est presque de même en République du Salvador. Entre janvier et octobre 2014, plus de 300 corps de jeunes femmes âgées entre 12 et 18 ans ont été trouvés dans des fosses communes anonymes.

Lire la suite : Féminicides et Impunité: Une crise humanitaire...

La Via Campesina : Journée internationale contre la violence faite aux femmes

Communiqué de La Via Campesina

b_350_0_16777215_00___images_stories_womenrally_postalfr.jpgEn ce 25 novembre, Journée internationale contre la violence faite aux femmes,  La Via Campesina dénonce la violence structurelle à laquelle les femmes doivent quotidiennement faire face et qui a été systématiquement tue, intégrée et rendue invisible par la société capitaliste et patriarcale.

En  2008, lors de sa Vème Conférence,  La Via Campesina a lancé une Campagne mondiale: Finissons-en avec la violence faite aux femmes. Il s’agissait d’un appel urgent cherchant à provoquer un changement social, culturel et politique, dans les populations, les communautés et les organisations, tout en lançant un défi à la société dans son ensemble pour qu’elle construise une nouvelle culture afin de mettre fin aux relations inégales entre les hommes et les femmes.

Lire la suite : La Via Campesina : Journée internationale...

Nous luttons contre le capitalisme, le patriarcat et pour nos droits !

Communiqué de Presse de La Via Campesina à l'occasion du 8 mars 2014, journée internationale des Femmes

b_350_0_16777215_00___images_stories_womenrally_photo8scaled.jpg(Harare, 7 mars 2014) A l'occasion du 8 mars, journée internationale des Femmes, la Via Campesina réaffirme son implication dans la lutte anti-capitaliste et anti-patriarcale. Nous sommes résolues à lutter, à prendre les rues et à nous mobiliser pour une nouvelle vision du monde basée sur les principes de respect, d'égalité, de justice, de solidarité, de paix et de liberté. Nous mènerons les batailles nécessaires pour faire avancer la lutte commune avec les femmes travailleuses des zones rurales et urbaines.

La première célébration de la Journée internationale de la femme eut lieu le 19 mars 1911 en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, avec des rassemblements où l’on revendiqua que les femmes aient le droit de vote, le droit d’exercer des fonctions publiques, de travailler et de ne pas être discriminées au travail.

Lire la suite : Nous luttons contre le capitalisme, le...

25 novembre : Mettons fin à la Violence contre les Femmes !

Communiqué de La Vía Campesina

b_350_0_16777215_00___images_stories_womenrally_Postal_11_FR.jpg(Harare, 25 novembre 2013) Tout au long de ces 20 dernières années, La Vía Campesina, a reconnu le rôle des femmes à tous les niveaux et dénoncé dans le même temps le capitalisme et le patriarcat comme principales causes de violences en tous genres : physique, éthique, psychologique, politique et économique. Le capitalisme et le patriarcat aggravent la discrimination et les situations de violence envers les femmes et les petites filles.   

Dans le monde entier les paysannes subissent la violence de classe héritée des latifundia, du non-accès à la terre, aux biens de production. Le pouvoir destructeur de l’agrobusiness, les empêche de réunir les conditions leur permettant de se maintenir à la campagne. Non seulement ce modèle d’agriculture accapare les terres et en expulse les paysans et les paysannes, mais, qui plus est, il met en péril la vie de millions de femmes dans le monde entier en les exposant aux agrotoxiques et aux poisons utilisés dans ce modèle d’agriculture.

Lire la suite : 25 novembre : Mettons fin à la Violence...

Informations supplémentaires