Soutien aux travailleurs agricoles marocains

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bagnolet, le 16 février 2015 - La Fédération Nationale du Secteur Agricole (FNSA), affiliée à l'Union Marocaine du Travail, et membre comme la Confédération paysanne de la Via campesina, est aujourd'hui en lutte pour restituer dans leurs droits près de 140 travailleurs et syndicalistes abandonnés, sans emploi, par les sociétés Rosaflor et Soprofel, suite à leur séparation en mai 2014.

Soprofel, groupe français de production et d'export de fruits et légumes, installé dans le Sud marocain, est au cœur de nombreux conflits sociaux, parfois très vifs ces dernières années, méprisant notamment le droit du travail et le droit syndical en vigueur.

Lire la suite : Soutien aux travailleurs agricoles marocains

Agriculture et travail saisonnier - migrant : rencontre d'organisations membres d'ECVC au Portugal

Communiqué commun CNA (Portugal), SOC Andalucia et Confédération Paysanne

(Coimbra, Portugal, le 24 septembre 2014) - Les politiques agricoles et commerciales, nationales et communautaires conduisent à la destruction de la main-d’œuvre familiale et poussent à l'exploitation de la main-d’œuvre saisonnière migrante.

C'est la conclusion de la rencontre de ce jour à Coimbra, entre la CNA et une délégation du SOC et de la Confédération Paysanne venue constater la réalité du travail agricole migrant saisonnier au Portugal.

Alors que chaque année diminue la population agricole familiale (au Portugal en 10 ans : – 443 000 actifs), nous assistons à une demande croissante d'une main d’œuvre saisonnière migrante étrangère, mais aussi du pays.

Cette réalité est le fruit des politiques nationales et européennes qui soutiennent partout en Europe une agriculture industrialisée, concentrée et tournée vers l'exportation au détriment de l'agriculture paysanne et de l’économie locale. 

Lire la suite : Agriculture et travail saisonnier - migrant :...

Grèce: Procès de la fraise de Manolada, la honte!

Communiqué de presse

Voilà un peu plus d'un an qu'en Grèce, des travailleurs agricoles embauchés dans les champs de fraise de Manolada, venus réclamer leurs salaires impayés se faisaient tirer dessus par des contremaitres. Ces exactions effectuées dans une grosse exploitation productrice de fraises pour l’exportation révélaient l'indigne situation des travailleurs migrants, saisonniers de l'agriculture industrielle grecque.

Le tribunal de Patras, chargé de l’instruction de l’affaire et du jugement des auteurs de ce crime vient de rendre un verdict consternant :

Lire la suite : Grèce: Procès de la fraise de Manolada, la honte!

Brésil : "2013: un bilan négatif pour les travailleurs agricoles"

(23 décembre 2013). C’est le bilan que tire João Pedro Stedile, dirigeant national du MST, dans un article qui vient de paraître dans la revue Caros Amigos. Selon Stedile, "le processus de concentration de la propriété de la terre et de la production agricole continue de s’accélérer. Les ressources naturelles sont toujours plus concentrées entre les mains d’un nombre réduit de personnes. Il y a eu une avalanche de capital étranger et financier, investi pour contrôler un plus grand nombre de terres, d’eau, d’usines, d’agro-industries, et pratiquement l’ensemble du commerce extérieur des matières agricoles."

Lire la suite : Brésil : "2013: un bilan négatif pour les...

Informations supplémentaires