La nouvelle déclaration des peuples contribue à une interprétation commune de l’agroécologie

LVC, MaB, MAELA, ROPPA, WFF, WFFP, WAMIP, IPC

Pour diffusion immédiate

Zimbabwe, Harare, 18 mars 2015 – « L’agroécologie est politique ; elle nous demande de remettre en cause et de transformer les structures de pouvoir de nos sociétés. Nous devons placer le contrôle des semences, de la biodiversité, des terres et territoires, de l’eau, des savoirs, de la culture, des biens communs et des espaces communautaires entre les mains de celles et ceux qui nourrissent le monde » affirme la déclaration du Forum international sur l’agroécologie. 

Plus de 200 participants étaient présents au Forum, qui s’est tenu à Nyéléni, au Mali du 23 au 27 février dernier, ils représentaient des organisations de paysan-nes, de peuples autochtones, de travailleurs agricoles, d’artisans-pêcheurs et d’éleveurs nomades, ainsi que de consommateurs et autres populations urbaines. La rencontre avait pour objectif de développer des stratégies communes, de promouvoir l’agroécologie et de la défendre contre la cooptation du secteur industriel 

La déclaration, qui est disponible en anglaisespagnol et français, appelle à une transformation immédiate fondée sur la production agroécologique d’aliments, telle que pratiquée notamment par les petits producteurs, les artisans-pêcheurs, les pasteurs, les peuples autochtones et les agriculteurs en milieu urbain. Selon ce document « l’agroécologie a toujours été essentielle à l’humanité car elle renforce l’autonomie des producteurs d’aliments et constitue les fondements de la souveraineté alimentaire ».

Lire la suite : La nouvelle déclaration des peuples contribue à...

Déclaration de la rencontre dur l´Agroécologie de fermier à fermier

Fellsmere et Florida City, Floride - 12 au 16 février 2015

Nous sommes 55 personnes de 19 organisations de 4 pays – États-Unis, Canada, Porto Rico et Brésil, et nous sommes des origines suivantes : Mexicaine, Mexicaine-Américaine, Guatémaltèque, Salvadorienne, Chilienne, Afro-Américaine, Amérindienne, Portoricaine, Brésilienne, Canadienne, et d'Amérique du Nord.  Nous sommes travailleurs agricoles, de fermes familiales et paysannes, technicien-ne-s d'organisations membres de La Via Campesina, aussi bien que des allié-e-s d'autres organisations de fermiers, d'ONGs, étudiant-e-s et universitaires, interprètes et autres supporteur-e-s.

Nous nous sommes rassemblé-e-s aux Campesinos’ Community Gardens à Fellsmere et Florida City  en Floride du 12 au 16 février 2015 pour tenir la Première Rencontre d'Agroécologie de Paysan à Paysan dans la région Amérique du Nord de La Via Campesina. 

Lire la suite : Déclaration de la rencontre dur l´Agroécologie...

Déclaration du Forum International sur l’Agroécologie

Nyéléni, Mali - 27 février 2015

Nous sommes des délégué(e)s représentant diverses organisations et mouvements internationaux de petits producteurs d’aliments et de consommateurs, comprenant des paysans, des communautés et peuples autochtones (y compris des chasseurs et des cueilleurs), des agriculteurs familiaux, des travailleurs ruraux, des éleveurs et pasteurs, des artisans-pêcheurs et des urbains. Ensemble, les divers secteurs que représentent nos organisations produisent près de 70 % des aliments consommés par l’humanité ; ils constituent à ce titre les premiers investisseurs dans l’agriculture au niveau mondial et les principaux pourvoyeurs d’emplois et de moyens d’existence de par le monde.

Du 24 au 27 février 2015, nous nous sommes réuni(e)s dans le Centre Nyéléni, à Sélingué (Mali), pour développer une compréhension commune et partagée de l’agroécologie comme élément clé de la construction de la Souveraineté Alimentaire, ainsi que pour développer des stratégies conjointes visant à promouvoir l’agroécologie et éviter sa récupération par d’autres acteurs.

Lire la suite : Déclaration du Forum International sur...

Mali: ‘’L’Agroécologie est entre nos mains! Ensemble nous allons la construire!” – Ouverture du Forum international sur l’agroécologie

Mali, Sélingué, le 24 février 2015 – Aujourd’hui, au Mali, le soleil s’est levé plus resplendissant que jamais et a réchauffé plus de 250 délégués venus assister au premier Forum international sur l’agroécologie hébergé par la Confédération des Organisations paysannes du Mali (CNOP) et La Via Campesina, et organisé par les organisations membres du Comité de planification international pour la Souveraineté alimentaire (CIP) au Centre de Nyéléni à Sélingué, dans le sud du pays. Des femmes et des hommes de divers secteurs sociaux, dont des paysans, artisans pécheurs, peuples autochtones, pastoralistes, consommateurs urbains, de tous les coins du monde, sont arrivés en bus depuis Bamako et d’autres régions du Mali.

 “J’ai décidé de venir parce que nous sommes en train d’élaborer un mouvement nécessaire en vue de réclamer ce qui nous a toujours appartenu: les savoirs paysans en agriculture “, a déclaré une paysanne du Mali alors qu’elle se rendait au caucus des femmes cet après-midi.

Au cours de ces quatre prochains jours, les femmes et les hommes de la conférence vont débattre, partager leurs expériences et célébrer l’agroécologie avec pour objectif de renforcer une vision et des principes communs ainsi que pour décider d’une stratégie commune afin de récupérer le concept d’agroécologie, “au-delà des aspects purement scientifiques et d’y inclure les éléments sociaux, économiques et politiques ”, comme l’a souligné Gilberto Schneider, du Movimento dos Pequenos Agricultores (MPA) du Brésil.

Lire la suite : Mali: ‘’L’Agroécologie est entre nos mains!...

Informations supplémentaires