CIN2 : la nutrition ne doit pas servir le profit

(Rome, le 20 novembre 2014)

b_350_0_16777215_00___images_stories_agriculture_paysanne_durable_icn2.jpgLa Via Campesina et URGENCI, ainsi que d’autres mouvements sociaux, se sont réunis à Rome à l’occasion de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), au cours de laquelle l’OMS et les États membres de la FAO ont discuté et adopté un cadre d’action en faveur de la nutrition. Cette conférence, organisée conjointement par la FAO et l’OMS, intervient vingt-deux ans après la première CIN. Pendant cette période, aucune avancée n’a été réalisée par la communauté internationale dans ce domaine. Au contraire : ces vingt-deux années se caractérisent par la récupération de la nutrition par le secteur privé à des fins commerciales afin de proposer aux consommateurs une liste interminable de pseudo solutions « enrichies en nutriments » et génétiquement modifiées. Les entreprises transnationales n’ont pas leur place ni dans les accords commerciaux ni dans nos systèmes alimentaires !

Lire la suite : CIN2 : la nutrition ne doit pas servir le profit

France: Les paysans méritent mieux

Réaction à l’ambiance agricole du moment…

Bagnolet, le 04 novembre 2014

b_350_0_16777215_00___images_banners_conf.jpg

Incendies de bâtiments publics, manifestations, fruits ou légumes déversés sur la place publique… Ces derniers mois, la « colère des agriculteurs » a souvent fait la Une. Cette généralité cache ce que nous sommes, nous paysans : des femmes et des hommes fiers de notre métier, qui travaillons beaucoup et avec cœur pour valoriser nos terres et élever nos animaux, soucieux de produire une alimentation de qualité pour nos concitoyens. Mais la colère est véritable, profonde, justifiée.  Il faut simplement s'en prendre aux vrais responsables.

Nous sommes dans un système à bout de souffle qui n’a d’égard que pour la compétition et la rentabilité. Ceux qui nous gouvernent avancent main dans la main avec ceux qui se croient autorisés à parler pour nous. Ils poursuivent le long travail conduisant à la disparition programmée des paysans, et le transfert de nos compétences aux industriels et aux financiers.

Lire la suite : France: Les paysans méritent mieux

Pour une recherche et des soutiens à l'innovation au service d'un modèle agricole et alimentaire sain, durable et socialement juste

Communiqué de Presse, Bruxelles le 28 Octobre 2014

L'innovation est un processus nécessaire au maintien de la petite agriculture et de l'agriculture familiale ainsi qu'à l'élaboration d'un modèle de production agricole et alimentaire sain,  durable et socialement juste. Il s'agit d'un modèle durable et viable qu'il faut soutenir par le biais de politiques qui reconnaissent et renforcent son esprit d'innovation. L'avenir du monde rural dépendra de notre capacité à adopter une approche adéquate et à apporter des solutions adaptées aux problèmes auxquels les paysans et paysannes font face au quotidien grâce des procédés innovants garantissant une agriculture respectueuse de l'environnement et des populations locales.

C'est dans ce cadre que la Coordination Européenne Via Campesina organise un séminaire intitulé : "Petites exploitations agricoles et systèmes alimentaires améliorés : quelles solutions pour que les politiques et la recherche en Europe intègrent ces acteurs de l'innovation au niveau local ?".

Lire la suite : Pour une recherche et des soutiens à...

Paysans mozambicains contre les accaparements de terres africaines

woman-unac-moz.jpgMaputo – Avec sa côte qui scintille sur plus de 1500 miles au bord de l’Océan Indien, ses réserves capables de rivaliser avec le Serengeti et ses ressources naturelles abondantes – et situées, pour la plupart, sur des terres cultivées par de modestes communautés paysannes, le Mozambique est actuellement sous les feux de la rampe. Il est en effet en passe de devenir l’un des hubs d’investissement les plus prisés, et l’une des destinations les plus en vogue d’Afrique. Les investisseurs n’ont pas tardé à placer leurs pions dans ce pays qui connaît depuis vingt ans une relative stabilité après une guerre civile qui, dans le sillage de l’indépendance, avait duré seize ans.

Techniquement, l'État mozambicain à court de liquidités possède tout le territoire compris entre ses frontières et offre à des entreprises comme à des gouvernements étrangers, des baux renouvelables jusqu’à 99 ans pour que ces derniers y mènent des projets industriels pharaoniques dans l’agrobusiness ou l’extraction. ProSavana en est un exemple.

Lire la suite : Paysans mozambicains contre les accaparements...

Informations supplémentaires