Mozambique: “A Marracuene, l’agroécologie est là pour rester” – affirment les paysans de l’Association agricole Alfredo Nhamitete

LVC Africa News

b_350_0_16777215_00___images_stories_agriculture_paysanne_durable_reseize-IMG_3143.jpg

Maputo, le 14 de juillet 2014 – L’adoption de méthodes de production agroécologiques est une mesure qui va rester au sein des paysans de l’association agricole Alfredo Nhamitete, membre de l’ « União Nacional de Camponeses » (UNAC), à Marracuene, au sud du Mozambique. Cette constatation a surgi dans le cadre d’une visite d’échange d’expériences entre les paysans cités, les membres du Forum des Petits Paysans Biologiques du Zimbabwe (ZIMSOFF – sigle anglais) et la Via Campesina, le 9 juillet.

Les 280 membres de l’association produisent différentes cultures alimentaires, parmi lesquelles des patates douces, des carottes, des choux, des oignons, des haricots, des laitues et des aubergines. Une partie de la production est vendue sur le marché local et les revenus sont partagés, à parts égales, entre les membres.

Lire la suite : Mozambique: “A Marracuene, l’agroécologie est...

France : Report du procès des 1000 vaches, rendez-vous le 28 octobre !

Communiqué de presse de la Confédération paysanne


b_350_0_16777215_00___images_stories_agriculture_paysanne_durable_non1000vaches.jpg(Bagnolet, le 01 juillet 2014) Un mois tout juste pour préparer une défense collective, des dossiers qui n’arrivent pas aux avocats, des convocations remises à peine une semaine avant l’audience… La Justice n’a pas vraiment laissé le choix à la Confédération paysanne. Étant donné ces circonstances, nos avocats ont plaidé, ce matin à Amiens, le report du procès des 1000 vaches. Il aura donc lieu le 28 octobre.

Par ailleurs les contrôles judiciaires très sévères auxquels étaient soumis 5 des prévenus ont été partiellement levés, ils n’ont plus aujourd’hui que l’interdiction de se rendre dans la Somme.

Mais les 600 paysans et citoyens, qui ont parcouru la France pour nous soutenir, ne sont pas venus pour rien. Cette forte mobilisation démontre que l’usine des 1000 vaches ne doit pas voir le jour. Que l’industrialisation de l’agriculture n'est pas un projet pour l’avenir. Les nombreux soutiens politiques, syndicaux, associatifs que nous avons reçus, les nombreux citoyens qui se sont réunis partout en France en soutien à la Conf’, ne font que renforcer notre détermination, malgré la démesure des moyens mis en place pour nous faire taire.

Lire la suite : France : Report du procès des 1000 vaches,...

Position de La Via Campesina à propos de l’Année internationale de l’Agriculture familiale 2014

Communiqué de presse - La Via Campesina

Un espace afin de produire des politiques concrètes pour l’agriculture paysanne familiale

LOGO%20AIAF%201.png(Harare, 24 Juin 2014) La Via Campesina s’est décidée à participer à l’Année internationale de l’agriculture familiale proposée par l’ONU pour 2014, considérant qu’il s’agissait d’un espace de débat et de construction collective permettant de donner une position de force à la Souveraineté alimentaire s’appuyant sur les paysans. Partout dans le monde, les paysannes et les paysans résistent en produisant et en fournissant une alimentation saine et souveraine aux peuples, contrairement à l’industrie alimentaire dont la priorité est le profit et la spéculation, sa stratégie étant de rendre l’agriculture de plus en plus dépendante des intrants agricoles toxiques afin d’augmenter ses revenus par la vente d’herbicides, entre autres, entraînant le pillage et la contamination des biens naturels.

Nous avons été témoins d’une grave crise alimentaire qui a permis de rendre plus visible la production alimentaire paysanne et l’éradication de la faim dans l’agenda de l’ONU, qui reconnaît le rôle fondamental des paysannes et des paysans dans cette tâche ardue. Pour l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale et dans le cadre de la Souveraineté Alimentaire, La Via Campesina cherche à faire des propositions politiques élaborées par les paysannes et les paysans.

Lire la suite : Position de La Via Campesina à propos de...

France : Arbitrages PAC : Une agriculture sans paysans

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

(Bagnolet, le 27 mai 2014) Les nouveaux arbitrages qui viennent d’être rendus pour l’application française de la PAC confirment la ligne suivie depuis le début de cette réforme : on sacrifie la majorité des paysans au profit d’un petit nombre d’exploitants à gros effectif. Autrement dit, on choisit de maintenir les productions plutôt que les producteurs. Malgré quelques décisions positives, cette PAC continuera donc d’exclure et de favoriser l’agrandissement au lieu de l’installation, loin de l’idée qu’on pourrait se faire d’une agroécologie paysanne.

Lire la suite : France : Arbitrages PAC : Une agriculture sans...

Informations supplémentaires