Mali, adresse à la nation et à la communauté internationale

Déclaration du Forum des Organisations de la société civile du Mali

Bamako, le 31 mars 2012

Au regard de l’évolution actuelle de la crise dans les régions nord / centre du pays, le Forum des Organisations de la Société Civile au Mali, lance cet appel à toutes les composantes de la nation malienne et à la communauté internationale.

Considérant que:

Des groupes armés, le MNLA, AQMI et Ançardine ont réalisé une avancée notoire dans le nord du pays;
La complexité de cette crise et la diversité des acteurs impliqués rendent difficile sa résolution ;
L’armée nationale rencontre des difficultés évidentes dans sa lutte pour la préservation de l’unité et de l’intégrité du pays ;
Les premières victimes sont les populations civiles de façon générale, notamment les femmes, les enfants et les personnes vulnérables ;
La préservation de l’honneur du peuple malien et la défense de l’intégrité du territoire national relèvent exclusivement de l’armée malienne ;
Les sanctions de la communauté internationale ne feront qu’aggraver la situation et mettre en péril la sécurité des personnes et de leurs biens ;
La communauté internationale, spécialement la CEDEAO et l’Union Africaine, est restée indifférente devant les massacres et atrocités commises à Aguelhok;
Certains pays commencent à prendre des mesures anticipées d’isolement du pays par la fermeture de leur frontière ;

Le Forum des Organisations de la Société Civile lance un appel solennel :

Au peuple Malien à :
se mobiliser davantage derrière son armée pour relever les défis du moment ;
taire définitivement les divergences et à rester unis ;
ne pas céder à la panique et aux rumeurs ;
renforcer la veille et la surveillance à des fins d’information et de prévention;
rester débout et fier, sachant que les difficultés du moment n’augurent nullement une défaite ;

Aux Forces armées et de sécurité à :
redoubler d’engagement et de détermination pour la défense de la patrie;
renforcer leur système de communication à l’endroit de la population ;

Aux autorités nationales à :
doter les troupes de moyens conséquents et adéquats pour l’accomplissement de leurs missions ;
définir une feuille de route claire et précise pour la gestion du pays ;
engager un dialogue constructif avec la communauté internationale.

Aux Groupes armés, à:
déposer les armes privilégier le dialogue ;

A la presse nationale et internationale, à :
contribuer à l’apaisement ;
traiter les informations avec plus de professionnalisme et de discernement ;
A la communauté internationale, à lever immédiatement toutes les sanctions ;
privilégier la sauvegarde de l’intégrité de la nation malienne et de l’intangibilité de ses frontières ;
appliquer les dispositifs internationaux de lutte contre le terrorisme ;
renforcer l’armée malienne en moyens matériels et logistiques pour faire face à l’agression;

Enfin, le Forum des Organisations de la Société Civile sait compter sur le sens élevé de la responsabilité des différentes parties.

Vive le Mali dans une Afrique unie et prospère.

Informations supplémentaires