Communiqué de soutien de La Via Campésina aux 62 faucheurs de Colmar

La Via Campésina, mouvement paysan international, réunie au Brésil pour tenir  un comité de coordination international déclare apporter son soutien aux faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm qui comparaissent au tribunal de Colmar pour avoir neutralisé 70 plants de vigne, essai de plantes génétiquement modifiées mené par l'INRA (institut  scientifique national de recherche agronomique publique )

Nous félicitons ces nobles citoyens et citoyennes d'avoir agi pour la pérennité de notre agriculture paysanne, d'avoir agi afin d'empêcher que demain nous soyons soumis à la manipulation génétique généralisée et à la main mise des firmes transnationales et agro-industrielles qui l'accompagne.

Ce n'est pas en contaminant les sols, l'eau, les semences, en détruisant la biodiversité végétale et animale que l'agriculture pourra répondre aux besoins alimentaires des populations.

Nous, paysans et paysannes d'Afrique, d'Amérique, d'Asie, et d'Europe pensons qu'une collaboration avec les scientifiques et les agronomes est nécessaire. Elle doit se dérouler dans le sens d'une complémentarité avec nos savoir-faire et nos besoins effectifs.

La recherche scientifique et agronomique au service des populations doit notamment enrichir l'agroécologie, l'un des piliers de la souveraineté alimentaire.

Globalisons la lutte! Globalisons l'espoir!

Comité de Coordination International de la Via Campésina

Sao Paulo, le 28 septembre 2011

Informations supplémentaires