Conseil Européen des Ministres de l’Agriculture : Plus d’un millier de producteurs de lait manifestent

 

Communiqué de presse: European Milk Board et European Coordination Via Campesina

Aujourd’hui le Conseil Européen des Ministres de l’Agriculture discute le rapport du Groupe d’Expert de Haut Niveau sur le Lait (GHNL). Ce rapport n’offre aucune solution pour la crise laitière. La Coordination Européenne Via Campesina (ECVC) et l’European Milk Board (EMB) l’ont dit clairement lors de la manifestation : nous avons besoin de prix équitables pour les producteurs et de la maîtrise de la production. Des représentants d’ONG de développement et d’ONG environnementales comme Oxfam Solidarité Belgique, Les Amis de la Terre Europe, Wervel, SOS Faim appuient nos revendications en faveur de prix équitables pour les producteurs du Nord et du Sud et d’une production laitière durable.

b_350_0_16777215_00___.._en_images_stories_2010-07-14-milk-IMG_4192.jpg

 

Bruxelles (12/07/10) : Aujourd’hui plus d’un millier de producteurs de lait de plusieurs pays européens ont manifesté contre les propositions du GHNL pour empêcher qu’elles influencent la réforme du marché laitier. « Les propositions du GHNL ne sont pas aptes à résoudre la crise du marché laitier et elles aggraveront la situation des producteurs de lait européens » dit Lidia Senra, membre du comité de coordination de ECVC. Romuald Schaber, président de l’European Milk Board, ajoute : « Le rapport dit que le filet de sécurité actuel est suffisant. Mais ce n’est pas vrai, car, avec les mesures actuelles, les prix extrêmement bas du lait de 2009 peuvent se répéter“.

b_350_0_16777215_00___.._en_images_stories_2010-07-14-milk-IMG_4195.jpg

La contractualisation proposée par le GHNL –c’est à dire les contrats directs entre les producteurs et les laiteries- pose aussi un problème. Ces contrats mènent les producteurs à une dépendance totale car les laiteries, acteurs plus forts sur le marché, en dicteront les conditions.

Autre problème : les propositions du GHNL ne prévoient pas la maîtrise de la production laitière. Or sans maîtrise de la production et du marché laitier, il n’y aura pas de prix équitables pour les producteurs. Lorsqu’on produit trop de lait en Europe, non seulement on inonde nos propres marchés avec du lait à bas prix et on détruit la position des producteurs sur le marché, mais on fait du tort aussi aux marchés des pays en développement. Dans la plupart des cas cela mène à l’abandon de la production locale et à une pauvreté croissante.

« L’avenir est dans une production orientée vers la demande avec des prix qui couvrent les coûts de production et dans un marché où tous les acteurs participent à la négociation. » dit Lidia Senra.

« Ce qui est positif, c’est que le rapport reconnaît clairement que les producteurs sont des acteurs faibles sur le marché laitier. » dit Romuald Schaber.

Les manifestants, de nombreux pays européens, rejettent les propositions à trop courte vue du GHNL. Ils demandent aux Ministres européens de l’Agriculture de reconsidérer les points ci-dessus et de s’engager dans une réorientation de la politique laitière.

Contacts :

EMB : www.europeanmilkboard.org - Silvia Däberitz (DE, EN, ES) Tel.: 0049 – 2381 – 4361200
ECVC : www.eurovia.org  - Lidia Senra: (ES-PT-FR): +34609845861- Gérard Choplin (FR-EN-DE) : +32 473257378

 

Informations supplémentaires