Souveraineté alimentaire et commerce

Suisse : Spring final pour Initiative souverainté alimentaire

Communiqué de presse d'Uniterre

(Lausanne, 12 janvier 2016) Sprint final pour ouvrir la voie à une agriculture paysanne rémunératrice, respectueuse des Hommes, de l’environnement et solidaire. L’initiative populaire fédérale “pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous” a maintenant entamé les trois derniers mois qui la séparent du dépôt. L’automne a été riche en récoltes puisque nous avons atteint des pointes avec plus de 6’000 signatures par semaine. En plein hiver, alors que le climat est moins propice à la récolte, nous relançons des journées nationales de récoltes.

16 janvier 2016: « Maintenant ou jamais ! »

Voici le slogan que nous adressons aux paysannes et paysans, aux militantes et militants qui nous soutiennent depuis plusieurs mois. Nous avons récolté à ce jour 93500 signatures dont 58000 ont été validées, 9000 sont nulles et 26500 sont en cours de validation. Ainsi pour garantir le succès de linitiative, nous devons atteindre le chiffre de 130000 environ pour tenir compte des taux de rejets.

Notre initiative propose une agriculture et une alimentation en phase avec les défis du futur : ancrée localement, favorisant une production daliments et de fourrages locaux tout respectant nos ressources naturelles, internationalement solidaire, valorisant les semences locales et sans OGM, protégeant efficacement les bonnes terres agricoles.

Plusieurs dizaines de récolteurs seront actifs dans 10 villes alémaniques (Berne, Bâle, Bienne, St Gall, Olten, Aarau, Zurich, Winterthur, Soleure et Lucerne) et quelques dizaines dans au moins 6 villes romandes (Lausanne, Payerne, Yverdon-les-Bains, Morge, Neuchâtel et Genève).

5/6 février 2016 : « A la conquête du marché ! »

Ne croyez pas que lagriculture paysanne fuit le marché. Elle souhaite au contraire lui donner un nouveau visage, celui des prix équitables et de salaires justes.

Combien dargent est avalé par les grands distributeurs et les transformateurs et combien en reste-t-il pour les paysannes et les paysans ? A quoi doit ressembler le commerce pour que les personnes actives dans la filière alimentaire gagnent correctement leur vie ? Notre initiative souhaite donner une chance à ce nouveau marché en gérant les quantités produites pour répondre aux besoins de la population, en créant plus de transparence dans la filière, en encourageant les filières courtes et en harmonisant les conditions de travail pour les travailleurs agricoles sur le plan national. Si nous voulons conserver une agriculture dynamique en Suisse, nous devons nous engager pour que les conditions sociales soient attractives pour la jeunesse. Avec des salaires horaire variant entre 6.- et 15.-/h pour les paysans et entre 12 et 15.- pour les employé-e-s avec respectivement des semaines de 70 h et de 55h en moyenne, ce nest pas durable et cela doit changer ! La concurrence internationale et la compétitivité ont bon dos ! Nous ne pouvons plus accepter ce discours officiel qui sous prétexte de libre marché est prêt à niveler les conditions sociales vers le bas ; nous devons impulser un changement de cap en Suisse comme ailleurs.

Pour cette nouvelle journée daction, près de 20 villes sont dores et déjà annoncées en Suisse allemande (Grenchen, Reinach, Wädenswil, Winterthur, Aarau, Bâle, Berne, Dietikon, Frick, Gelterkinden, Liestal, Lucerne, Olten, Rheinfelden, Soleure, St Gall, Zurich-Altstetten) et la Suisse romande sorganise en ce moment (annoncées déjà, Yverdon, Nyon, Morges et Sion).

Cette initiative est portée par une septantaine dassociations mais surtout par un mouvement militant de paysannes et paysans, de consommateurs et consommatrices en marche pour une agriculture et une alimentation porteuses davenir.

www.souverainete-alimentaire.ch

Contacts presse :

Charles-Bernard Bolay, Président Uniterre 079 409 14 42 (f)

Ulrike Minkner, vice Présidente d’Uniterre, 032 941 29 34 ou 077 401 88 72 (D/f)

Mathias Stalder, coordinateur initiative suisse alémanique 076 409 72 06 (d/f)

Salvatore Pittà, coordinateur initiative suisse romande, 079 904 63 74 (d/f/i)

Valentina Hemmeler Maïga, permanente syndicale, Uniterre 079 672 14 07 (d/f/i)

Informations supplémentaires