Agriculture paysanne durable

«Crise laitière en Europe: fini les évaluations, il est grand temps pour la Commission Européenne d’agir»

Communiqué de presse de la Coordination européenne Via Campesina

(Bruxelles, 2 février 2016) Au plus fort de la crise qui a causé la faillite de milliers de producteurs laitiers dans toute l’Europe, la Commission européenne a une fois de plus choisi de retarder l’action, et a opté pour sa pratique habituelle de consultations, d’évaluations et d’études.

Tout en affirmant qu’il s’agit d’un grand effort visant à améliorer la législation actuelle, la Commission a récemment envoyé un formulaire aux organisations agricoles et aux producteurs, en estimant qu’une enquête sur les bénéfices et les difficultés liés au « paquet lait » améliorerait sa mise en oeuvre sur le terrain.

ECVC considère que la crise actuelle du secteur laitier et la situation désespérée des producteurs de lait exigent des mesures qui vont bien au-delà des procédures conventionnelles de la Commission Européenne qui consistent à retarder les décisions en raison d’études supplémentaires, d’évaluations et de la rencontre d’experts pour analyser ce qui est clair pour tout le monde : l’échec total des mesures contenues dans le « paquet lait ».

Pour évaluer le fonctionnement du « paquet lait », il faut juste regarder par la fenêtre et contempler la faillite de milliers de producteurs au sein de l’Union européenne et la disparition de la production laitière dans plusieurs régions, des faits qui ont été révélés par plusieurs organisations sectorielles, y compris ECVC, après que le groupe de haut niveau aie présenté ses recommandations.

En favorisant ces études et évaluations très restreintes, la Commission européenne refuse de remettre en question ses suppositions erronées selon lesquelles la volatilité du marché est inévitable et que le problème réside dans le modèle organisationnel de la production. Par ailleurs, elle clôt effectivement le débat sur d’autres solutions, telles que la restauration d’un instrument public efficace de contrôle de la production qui, entre autres, garantisse la permanence des exploitations laitières – basées sur  des  modèles durables – dans tous les territoires européens.

ECVC estime qu’il est grand temps de conclure et de reconnaître, plutôt que de mener des études supplémentaires ; et d’évaluer, il faut mener des actions pour des outils efficaces de régulations publiques en vue de garantir des prix décents et des revenus justes aux producteurs laitiers, aussi bien que pour permettre le contrôle et l'ajustement de la production européenne.

Contacts :

Isabel Vilalba: (0034) 608905444 ES

Jose –Miguel Pacheco: (0035) 1918736441 PT, ES

Geneviève Savigny: (0033) 625551687 FR, EN

Informations supplémentaires