Agriculture paysanne durable

France : 1000 vaches, Impunité sans limites

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

(Bagnolet, le 19 janvier 2016) Le tribunal administratif d’Amiens a ordonné hier la suspension des arrêtés préfectoraux pris à l’encontre de l’usine des 1000 vaches pour dépassement de troupeau. En clair, le juge a estimé normal que Michel Ramery n’ai jamais payé le moindre centime de ses amendes et de son astreinte de 780 euros par jour, alors qu’il possède toujours 250 à 300 vaches de plus qu’autorisé. L’industriel, 360e fortune de France devait déjà plus de 100 000 euros à l’Etat ! Les quatre paysans historiques de Notre-Dame-des-Landes pourraient être condamnés lundi à des astreintes pouvant aller jusqu’à 1000 euros par jour, et eux n’auront pas le pouvoir de refuser de payer !

On en est donc là. Un mois après la COP21, on soutient un système agricole extrêmement néfaste pour le climat. Alors que le chômage explose, on juge utile de faire disparaître des paysans et l’emploi qui va avec. Pendant qu’on emprisonne des syndicalistes et qu’on donne la charge sur des manifestants, on confirme que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.Tout est donc mis en œuvre pour persévérer dans un système destructeur. Pourtant, personne ne veut de fermes-usines sur les territoires, ce n’est ni l’alimentation ni l’aménagement que souhaitent nos concitoyens. Il est temps d’engager un changement de cap pour une agriculture paysanne et une politique alimentaire réellement ambitieuse.

Contacts :

Laurent Pinatel, Porte-parole : 06 80 58 97 22

Mikel Hiribarren, Secrétaire général : 06 38 91 04 83

Elina Bouchet, Chargée de communication : 06 95 29 80 78

Informations supplémentaires